Une loi votée, pas encore validée par UE et qui fait polémique...

La différence de prix entre ebook traditionnel et autoédité se comprend vite

Amazon entré en campagne de recrutement : venez vous autopublier

La différence de prix entre ebook traditionnel et autoédité se comprend viteLe stand de la société que l'on adore détester faisait ce matin l'objet de beaucoup d'attentions. En effet, une petite annonce, destinée à promouvoir le service d'auto-édition. « Nous avons choisi les auteurs les plus emblématiques », autrement dit, les meilleures ventes, avant tout, mais surtout un vaste brassage avec des expériences et des origines très différentes. Et l'on traite les auteurs avec attention, sur cet espace, au point que l'on se demande si l'on n'est pas arrivé sur le stand d'une improbable maison d'édition qui se serait baptisée Kindle Direct Publishing.

actualitte.com
Lire la suite

La loi anti Amazon ne règle rien

La loi « anti-Amazon » votée par le Parlement en janvier (et qui vraisemblablement n'entrera en vigueur qu'en septembre, après son examen par Bruxelles), a été accompagnée de déclarations émues pour la défense du livre et de ses métiers, dans un front uni du gouvernement, des libraires et des éditeurs.

En proposant d'interdire au géant de la vente en ligne de cumuler les 5% de remise légale et la gratuité des frais de port, l'exception culturelle française entendrésister à l'hydre aux mille serveurs. Les apparences sont sauves.

Les apparences seulement, car cette mesure n'est en somme qu'une rustine posée sur la seule idée du Parti socialiste en la matière depuis quarante ans : la loi Lang, fixant un prix unique aux livres et atténuant ainsi les effets de concurrence.

Sans cela, la situation du livre en France serait depuis longtemps semblable à celle des autres pays européens : majoritairement vouée à la concurrence mondialisée par Internet et perdant peu à peu forme et contenu, comme les fruits pré-tranchés et vendus sous cellophane par McDonald's.

lemonde.fr
Lire la suite

La loi "anti-Amazon" : beaucoup de bruit pour rien ?

La presse a beaucoup glosé sur la proposition de loi "tendant à encadrer les conditions de la vente à distance des livres", déposée le 26 juin 2013 par sept députés de l'opposition. Le texte est arrivé le 9 janvier 2014 en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, après un vote au Sénat.

Cette proposition de loi n'est donc pas encore définitivement adoptée et il est possible que sa rédaction change encore d'ici à sa promulgation. Toutefois, un consensus politique semble s'être dessiné sur ce texte, dont l'objectif affiché, tel qu'il résulte de l'analyse des débats parlementaires, consiste à favoriser les libraires indépendants face à l'essor des librairies en ligne et pure players commeAmazon. Le géant américain est expressément cité dans les débats, bien qu'il existe d'autres vendeurs de livres sur internet, français ceux-là, comme Fnac.com ou Rueducommerce.fr, qui se trouveront de facto dans la même situation.
Pour favoriser les libraires indépendants, dont la part de marché chute depuis plusieurs années, le Parlement a eu une idée, consistant à faire payer les frais de port des livres achetés en ligne. Depuis longtemps, en effet, Amazon et consorts ont décidé de ne pas faire payer ces frais à leurs acheteurs, qui bénéficient donc jusqu'à présent à la fois d'une réduction de 5 % sur le prix du livre, conformément aux dispositions de la Loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre, et de la gratuité des frais d'envoi. Un acheteur en ligne paiera ainsi son livre exactement le même prix que s'il s'était déplacé chez un libraire, alors qu'il n'a pas bougé de chez lui.

journaldunet.com
Lire la suite

Ambition des élites, crainte des travailleurs

Un plan pour placer la France en leader de la robotique de service

Avec "France robots initiatives", le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, veut structurer une filière et donner le coup de pouce financier pour placer la France parmi les nations majeures de la robotique de service.

Un plan pour placer la France en leader de la robotique de service

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a annoncé le mardi 19 mars le plan "France robots initiatives" à l'issue de sa visite inaugurale du salon Innorobo de Lyon.

usinenouvelle.com
Lire la suite

74 % des Français craignent que les robots détruisent de l'emploi

Une étude menée pour la Commission Européenne montre que les Français sont parmi les Européens les plus pessimistes sur l'impact social de la robotique, et qu'ils ne font pas confiance aux robots pour les activités les plus sensibles sur le plan humain.

Sommes-nous un pays de frileux réactionnaires ? La Commission Européenne a demandé à TNS Sofres de questionner 26.751 Européens sur leur rapport à la robotique, et il ressort de l'étude (.pdf) que les Français figurent parmi les plus critiques lorsqu'ils sont interrogés sur leur rapport aux robots. 67 % des Français interrogés disent avoir une image positive des robots, ce qui les place seulement en 20ème position, loin derrière l'opinion positive exprimée par les habitants nordiques de Suède (88 %), Danemark (88 %), Pays-Bas (87 %), ou Finlande (85 %).

numerama.com
Lire la suite

Robotique de services : «La France est la Californie de l'Europe»

La France a une carte à jouer sur le marché des robots de service estimé à 100 milliards d'euros dès 2018.

Ils pourront opérer avec plus de précision ou veiller sur nos aînés à domicile. Les robots à tout faire sont pour demain et la France a une carte à jouer dans ce secteur d'avenir. C'est le message que martèle Arnaud Montebourg. Le ministre du redressement productif a annoncé mardi la création d'un fond d'investissement public-privé doté de 80 millions d'euros, Robolution Capital, pour développer de nouvelles générations de robots qui doperont les exportations françaises du futur, avec à la clé de nouveaux emplois industriels.

leparisien.fr
Lire la suite

La France veut devenir un pays de robots...

Je croyais « naïvement » que c'était déjà le cas, rien qu'à regarder les records d'audience des matchs de foot, ou des réality show....Le ministre du « redressement productif », ami du gaz de schiste, veut des robots...Nous ne sommes même pas number one pour Airbus, nous contentant de simplement l'assembler, les pièces étant fabriquées ailleurs (combien ça coûte de les rapatrier en France?). Là où nous sommes les premiers, ce serait plutôt dans l'accueil exponentiel, d'immigrés non qualifiés venant grossir les rangs de Pôle Emploi, et qui, venant chercher la sécurité d'un travail, se retrouvent avec la certitude d'un assistanat à long terme, comme les français. (Combien ça nous coûte?). C'est pour quand un ministère de la « destruction ». ou de la production de misère »..Il est déjà à l'œuvre, 63.000 fermetures en 2013.. Les ouvriers d' Arcelor Mittal, les Atelières LeJaby, etc etc...

lesmoutonsenrages.fr
Lire la suite

Des exoplanètes qui suscitent l'intérêt

Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

L'agence spatiale américaine a révélé l'existence d'une planète semblable à la Terre, dont les caractéristiques seraient propices à l'apparition de la vie. Elle se situe hors de notre système solaire.

Une planète aux mêmes caractéristiques que la Terre. L'existence d'une nouvelle planète soeur de la Terre hors de notre système solaire a été confirmée lundi par l'agence spatiale américaine. Cette découverte porte à trois le nombre de planètes potentiellement habitables découvertes par la communauté scientifique internationale.

actuwiki.fr
Lire la suite

715 nouvelles exoplanètes découvertes par Kepler

Les responsables de la mission spatiale Kepler (NASA) viennent de confirmer la découverte de plus de 700 exoplanètes réparties dans plus de 300 systèmes planétaires. Près de 95 % de ces nouvelles planètes extrasolaires auraient une dimension inférieure à celle de Neptune et quatre seraient seulement 2,5 fois plus grandes que la Terre et orbiteraient dans la zone d'habitabilité de leur étoile.

autourduciel.blog.lemonde.fr
Lire la suite

EN IMAGE. Les exoplanètes potentiellement habitables

La Nasa publie a publié le portrait à l'échelle des exoplanètes récemment découvertes.

EN IMAGE. Les exoplanètes potentiellement habitables

Le 26 février dernier, la Nasa annonçait avoir fait une extraordinaire moisson d'exoplanètes (c'est à dire de planètes situées hors de notre système solaire) grâce au télescope spatial Kepler. Pas moins de 715 nouveaux mondes venaient alors d'être découverts, portant ainsi leur nombre à plus de 1.700 à ce jour.

sciencesetavenir.fr
Lire la suite

Et chez nous, on a quoi ?

Antoine Lefébure : "L'intrusion dans les systèmes d'information est la mission même de la NSA"

Edward Snowden a dessillé les yeux de la planète ! La tentaculaire surveillance mondiale de la NSA a rendu notre monde transparent pour l'État américain. Décryptage.

Depuis que l'ancien sous-traitant informaticien Edward Snowden a commencé, en juin dernier, à distiller ses révélations sur les turpitudes de la NSA - l'agence d'espionnage technique américaine -, le choc n'en finit pas. L'extraordinaire accumulation des secrets divulgués, qui se poursuit régulièrement, méritait qu'on cherche à les synthétiser. C'est ce que vient de faire Antoine Lefébure - un analyste expérimenté de la société de l'information, dont il a été l'un des acteurs français importants - qui publie L'Affaire Snowden, comment les États-Unis espionnent le monde, aux éditions La Découverte. Créateur en 1974 de la mythique revue Interférences, militant de la libéralisation de la bande FM, présent aux origines de la chaîne Canal+, il apporte un regard pertinent et inquiet sur l'évolution de la société de l'information.

lepoint.fr
Lire la suite

La NSA aurait infiltré les serveurs du géant chinois Huawei

L'agence américaine de renseignement, la NSA (National Security Agency), a infiltré les serveurs du siège du géant chinois des télécommunications et de l'Internet Huawei, recueillant des informations sensibles et captant des communications entre cadres dirigeants, rapporte le New York Times samedi 22 mars.

La NSA aurait infiltré les serveurs du géant chinois Huawei

Le quotidien américain précise que son enquête sur l'opération, baptisée « Shotgiant », s'appuie sur des documents de la NSA communiqués par l'ex-consultant de l'agence, Edward Snowden, qui, depuis l'année dernière, diffuse des renseignements sur les activités de surveillance menées par les Américains dans le monde entier.

lemonde.fr
Lire la suite

Mystic : le programme qui permet à la NSA de mettre tout un pays sur écoute

Les révélations sur les programmes de surveillance de la NSA ne révèlent pas encore les limites de la capacité d'espionnage de l'agence américaine de renseignement. C'est le Washington Post qui dévoile que la NSA a la possibilité d'enregistrer « 100% des appels téléphoniques dans un pays étranger, permettant à la NSA de réécouter n'importe quel appel passé sur ce territoire pendant une durée d'un mois. »

Ce programme d'interception d'appel téléphonique baptisé MYSTIC a connu le début de sa phase de test en 2009. Deux ans plus tard, grâce à des outils comme RETRO (diminutif de retrospective retrieval - récupération rétrospective -), une première nation a pu être placée entièrement sous écoute.

developpez.com
Lire la suite

Le scandale NSA coûterait jusqu'à 180 milliards de dollars à l'industrie américaine

Après de nouvelles révélations sur les écoutes de la NSA, les dirigeants de grands groupes high-tech assurent que l'urgence est économique. Pour l'industrie IT américaine, le manque à gagner est estimé entre 35 et 180 milliards de dollars d'ici 2016, selon les études. Même dans le plus favorable des scénarios, elle perdrait 15 points de parts de marché à

Après de nouvelles révélations sur la surveillance massive réalisée par l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA), l'administration Obama use de diplomatie pour tenter de convaincre l'industrie de la pertinence d'une réforme annoncée en janvier. Sceptiques, les dirigeants de grands groupes high-tech américains s'inquiètent de l'impact économique du scandale.

25% des revenus de l'industrie

silicon.fr
Lire la suite

La NSA et ES, ou la sécurité en question...

EDWARD SNOWDEN : HÉROS OU CRIMINEL ?

Le cas Edward Snowden n'en a pas fini de diviser. Tenez, par exemple, on a pu dernièrement consulter des déclarations le concernant, effectuées par Bill Gates et Steve Wozniak. Pour l'un, c'est un criminel, pour l'autre, un héros !

EDWARD SNOWDEN : HÉROS OU CRIMINEL ?

Edward Snowden, l'homme derrière la mise au grand jour du scandale de surveillance de masse de la NSA, ne fait pas l'unanimité, loin de là. Bill Gates, par exemple, ne le porte pas vraiment au nues, comme il l'a fait savoir à l'occasion d'une interview donnée au magazine Rolling Stones :

gizmodo.fr
Lire la suite

Edward Snowden est un héros pour Tim Berners-Lee

Le fugitif stipule que ni Internet, ni l'Irak ne sont des ennemis des USA

Lors de la conférence TED qui s'est tenue à Vancouver au Canada, Edward Snowden a fait une présentation vidéo surprise à l'aide d'un robot. Le fugitif s'est une nouvelle fois prononcé sur les surveillances de masse de la NSA et du GCHQ. Pour l'occasion, Tim Berners-Lee, le père du Web, était présent et a tenu à saluer sa prouesse.

Interrogé sur la question de savoir ce qu'il pensait d'Edward Snowden, Tim Berners-Lee a répondu qu'il le considérait comme un héros. Quant à Edward Snowden, il continue d'encourager le chiffrement bout-en-bout des données. « Je crois que Magna Carta pour l'internet est exactement ce dont nous avons besoin. Nous avons besoin de coder nos valeurs non seulement par écrit mais dans la structure de l'Internet », a-t-il déclaré. Il avait déjà expliqué que ce moyen réduirait la surveillance de masse de la NSA. L'agence devrait donc se limiter à espionner les suspects et non tout le monde à la fois.

securite.developpez.com
Lire la suite

La NSA accuse Edward Snowden d'avoir nui à sa cause

Le directeur adjoint de l'Agence de renseignement américaine NSA, Richard Ledgett, a accusé jeudi l'ancien consultant Edward Snowden d'avoir nui à la cause qu'il prétend défendre avec ses révélations sur les programmes de surveillance électronique des États-Unis.

La NSA accuse Edward Snowden d'avoir nui à sa causeIl s'en est pris à l'ancien consultant de la NSA actuellement réfugié à Moscou lors d'une visioconférence organisée lors d'une conférence TED à Vancouver, où Snowden était lui-même apparu mardi par l'entremise de la même technologie.

«Nous ne nous étions pas imaginés qu'il y serait, donc toutes mes félicitations pour avoir créé une telle surprise», a dit Richard Ledgett en ouvrant la discussion avec le directeur de la TED, Chris Anderson.

lapresse.ca
Lire la suite

L'après Snowden : la confidentialité, c'est pas simple comme l'installation d'Ubuntu

Un article sur Ecran/Libération, signé des copains de l'APRIL a donné lieu à une discussion enflammée avec mon ami Bruno... Il s'agit de cet article, intitulé « L'après-Snowden : reprendre en main son informatique« . Sa saine lecture, à mon sens, a le mérite de rebondir sur le scandale des grandes oreilles américaines dont la majorité des gens se fichent totalement puisqu'ils n'ont « rien à cacher », pour évangéliser sur l'utilisation des logiciels libres. C'est une démarche que je peux comprendre mais dont je peux aussi comprendre qu'elle passe mal pour d'autres. Et comme c'est demain trolldi, nous allons avoir matière à troller un peu.

Les logiciels libres sont souvent avancés comme une mesure de sécurité et de protection des données personnelles, c'est partiellement vrai. L'argument est valide, même si les logiciels libres sont attaqués, comme les logiciels privateurs de libertés. Mais la liberté est une chose, la sécurité en est une autre.

reflets.info
infodivergence-lire-la-suite

Hoax ou rumeur fondée...

Talking Angela : L'application qui fait l'actualité en gifs

Taliking Angela, c'est l'application qui défraye actuellement la chronique. Accusé d'être l'oeuvre d'un pirate informatique, la rédaction revisite l'actualité qui a fait tant réagir les twittos !

Vous en avez forcement entendu parler, l'application Talking Angela c'est cet avatar en forme de chat blanc qui vous fait la discussion depuis votre smartphone. D'apparence innocente, elle continue d'être accusée par plusieurs twittos d'être en faite l'oeuvre d'un pirate informatique à des buts pédophiles... Alimentant toutes sortes de rumeurs, c'est une véritable folie collective qui s'est emparée des internautes qui ne cessent de spéculer sur les intentions réelles de l'application. Même si devant la quasi-hystérie collective générale, plusieurs médias dont le très sérieux quotidien anglais The Guardian a toute de suite démenti ces rumeurs, plaidant en faveur de Talking Angela faite pour les enfants en bas âge, rien ne semble pouvoir démonter la théorie de complot qui fait fureur sur le réseau social à l'oiseau bleu.

meltybuzz.fr
Lire la suite

Talking Angela, l'application accusée de pédophilie

Depuis quelques jours, une rumeur circule sur les réseaux sociaux : une application pour enfants serait contrôlée par un réseau pédophile. Une information démentie par la police française.

Talking Angela, l'application accusée de pédophilieLa police française a démenti, mardi 25 février, une rumeur qui circule depuis plusieurs jours sur internet : l'application Talking Angela, créée par la société britannique de divertissement OutFit7, n'est pas manœuvrée par un réseau de pédophiles. "Aucune de nos équipes n'a reçu de plaintes à ce sujet", indique le site du ministère de l'Intérieur, qui explique avoir "contacté l'éditeur". Et de conclure : "L'utilisation de cette application ne présente aucun risque et chacun peut jouer en toute sécurité."

francetvinfo.fr
Lire la suite

HOAX CAT – Talking Angela, la rumeur de l'appli pédophile

Talking Angela est une application qui permet de converser avec une chatte blanche nommée Angela. Une rumeur selon laquelle l'application serait en fait dirigée par un réseau de pédophiles a envahi les réseaux sociaux ces derniers jours.

Lire la vidéoSur Facebook et Twitter de nombreux messages ont en effet prétendu que l'application espionnait les internautes à leur insu. Quant aux questions posées par Angela, elles permettraient de collecter des informations sur les utilisateurs. Informations dont se serviraient les pédophiles pour faire de nouvelles victimes.

Très populaire chez les enfants et les ados, Talking Angela a été téléchargée entre 10 000 000 et 50 000 000 fois. Lancé en France en janvier 2014 par le développeur Outfit7, le chat Angela est en fait un robot performant. Ce qui peut laisser croire que la conversation a lieu avec une vraie personne.

bigbrowser.blog.lemonde.fr/
Lire la suite

Encore faut-il la trouver...

"Goto fail" : comment savoir si vous êtes concerné par la faille de sécurité d'Apple ?

L'ensemble des appareils Apple sont affectés par un "GoTo Fail" suite à une erreur dans le code de Safari. un site permet de savoir si vous êtes concerné.

Suite à l'émergence du problème qui touche le code de Safari et affecte la vérification d'authenticité des serveurs, avec les risques que cela comporte (lire l'article, Faille de sécurité d'Apple : que risquez-vous ?, du 24/02/2014), un site baptisé Gotofail.com vous permet de tester vos appareils Apple à partir du navigateur Safari. Une fois le terminal connecté au site, un message apparaîtra pour indiquer si le navigateur est vulnérable ou non. Lorsque c'est le cas, le service indique la marche à suivre pour y remédier afin d'éviter qu'un utilisateur malveillant ne profite de la connexion de votre appareil à un Wifi public, par exemple, pour vous voler des informations sensibles.

journaldunet.com
Lire la suite

Importante faille de sécurité sur les appareils Apple

Le groupe informatique Apple a découvert une faille informatique que les experts jugent importante et qui peut affecter tous ses types d'appareils, le téléphone iPhone et la tablette iPad comme les ordinateurs Mac.

Importante faille de sécurité sur les appareils AppleApple a sorti vendredi soir une mise à jour de sécurité pour iOS 7, la dernière version de son système d'exploitation mobile iOS , pour mettre fin à cette brèche dans la sécurité. La mise à jour (iOS 7.0.6) est téléchargeable sur les iPhone 4 et suivants, l'iPad 2 et les modèles plus récents, ainsi que le baladeur iPod Touch (5e génération).

Un porte-parole du groupe a dit lundi à l'AFP que le groupe était "conscient" que la faille touchait aussi son système d'exploitation pour les ordinateurs Mac, OS X. "Nous sommes conscients de ce problème et avons une mise à jour de réparation qui sera publiée très bientôt", a-t-il dit.

7sur7.be
Lire la suite

Apple : mise à jour urgente pour réparer une grave faille de sécurité

Vendredi 21 février, Apple a discrètement publié une mise à jour pour iOS, le système d'exploitation de l'iPhone et l'iPad. Cette mise à jour corrige une faille de sécurité importante : elle permettait aux personnes mal intentionnées de se fairepasser pour une source fiable, et donc d'avoir accès aux informations échangées entre l'utilisateur et différents services lors de connexions sécurisées.

« Un pirate disposant d'une position privilégiée sur le réseau pourrait récupérer oumodifier des données échangées dans des sessions SSL/TLS », décrit le site d'Apple. Les protocoles SSL et TLS sont des protocoles permettant de sécuriserles échanges et sont utilisés par de nombreux sites demandant des informations confidentielles, comme ceux des banques ou les réseaux sociaux. Lors d'une connexion à un réseau ouvert, dans un aéroport ou un café par exemple, toute autre personne connectée au même réseau pouvait potentiellement récupérer ces informations, avec des attaques de type « l'homme du milieu ».

lemonde.fr
Lire la suite