Tabou, ineptie, pavé dans la mare ? A creuser...

Fortuitement !!!Une étude découvre l'imposture de la chimiothérapie

Suite à toute opération de chimiothérapie, les tumeurs cancéreuses se développent de plus en plus rapidement. Accidentellement, des chercheurs Aux Etats-Unis ont découvert récemment la vérité fatale sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont assez dures à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Selon cette étude, la chimiothérapie tend à induire la libération d'une protéine (WNT16B) dans les cellules saines qui aide à favoriser la survie et la croissance des cellules cancéreuses.

eddenya.com
Lire la suite

Analyse de l'article « Fortuitement !!!Une étude découvre l'imposture de la chimiothérapie »

L'article a été publié sur le site eddenya.com et est disponible ici. L'auteur relaie les conclusions d'une étude publiée dans le journal Nature & Medecine en 2012.

L'objet de l'étude est la compréhension du mécanisme de résistance à la chimiothérapiechez les patients atteint du cancer de la prostate. Jusqu'à l'arrivée du docetaxel, vers le début des années 2000, la chimiothérapie était peu utilisée pour ce type de cas car aucun résultat significatif n'était observé. (voir ici, ici et la). En 2010, le cabazitaxel a montré son efficacité lorsque le docetaxel échouait. En 2011, une nouvelle molécule, l'acétate d'abiratérone a eu des résultats encore supérieur aux autres molécules, elle est utilisée dans le cas de cancers metastasiques.

dynamythe.com
Lire la suite

Chimiothérapie

La chimiothérapie consiste à utiliser des médicaments pour éliminer les cellules cancéreuses. On l'emploie face à un grand nombre de cancers différents, le plus souvent en association avec la chirurgie et/ou la radiothérapie. Le traitement par chimiothérapie peut viser plusieurs objectifs différents :

guérir définitivement la maladie, en association avec la chirurgie et/ou la radiothérapieobtenir une rémission (la maladie devient alors indétectable) de longue durée permettant une vie normalesoulager le malade en réduisant le volume de la tumeur (chimiothérapie palliative)

cancer.be
Lire la suite

La vérité très indésirable sur la chimiothérapie

Cela fait des années que la chimiothérapie est dénigrée par de très nombreux cancérologues, français et américains et non des moindres, ont osé exprimer leur doute quant aux guérisons obtenues par les voies classiques. Hardin B Jones, alors professeur de Physique médicale et de Physiologie à Berkeley, avait déjà communiqué en 1956 à la presse les résultats alarmants d'une étude sur le cancer qu'il venait de mener durant vingt-trois ans auprès de cancéreux et qui l'avait conduit à conclure que les patients non traités ne mourraient guère plus vite que ceux qui recevaient la chimiothérapie, bien au contraire. « Les patients qui ont refusé tout traitement ont vécu en moyenne douze ans et demi. Ceux qui se sont soumis à l'intervention chirurgicale et aux autres traitements traditionnels ont vécu en moyenne trois ans seulement[1]. »

sylviesimonrevelations.com
Lire la suite