La Valls des pantins : "J'assume !" NOUS AUSSI ! (Site apolitique)

NB : non, non, notre ONG ne se mêle pas de politique, sauf s'il y a atteinte à la dignité humaine

Souviens-toi citoyen du Pays des Droits de l'Homme :
bleu qui fait bleu, vaut mieux que rose qui fait bleu

LA VALLS DES PANTINS : "J'ASSUME !" NOUS AUSSI ! (SITE APOLITIQUE)

C'était la première épreuve du gouvernement Valls. Ce mardi, l'Assemblée nationale a adopté le plan d'économies de 50 milliards d'euros par 265 voix pour, 232 contre et 67 abstentions. Pas moins de 41 députés socialistes se sont abstenus

terresacree.org
Lire la suite

Pour Valls, le plan d'économies n'est « pas un plan d'austérité »

Une semaine après son discours de politique générale, le premier ministre Manuel Valls a dévoilé, mercredi 16 avril, le détail du plan de 50 milliards d'euros d'économies d'ici à 2017, pendant du pacte de responsabilité et de solidarité voulu par François Hollande. « Ces efforts seront justes car ils seront collectifs (...) et équitablemement répartis », a-t-il promis.

Le programme de stabilité sera présenté au conseil des ministres du 23 avril, puis soumis au vote des députés le 30 avril. Ces mesures « trouveront leur traduction dans les textes financiers qui seront présentés avant l'été », a-t-il ajouté

lemonde.fr
Lire la suite

Manuel Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards : avis de tempête au PS, la droite critique, colère des syndicats

Sur la fond et sur la forme, les annonces du Premier ministre font des remous au sein de la classe politique. Et surtout au sein de la majorité.

Les réactions de gauche comme de droite ont afflué après le discours de Manuel Valls ce mercredi matin. Le Premier ministre a détaillé son plan de 50 milliards d'euros d'économies. Dans sa déclaration à l'issue du conseil des ministres, il a précisé que 18 milliards d'euros d'économies seraient réalisés sur l'Etat, 11 milliards sur les collectivités territoriales, 10 milliards sur les dépenses de santé et 11 milliards sur les autres dépenses de sécurité sociale. Des annonces largement commentées.

atlantico.fr
Lire la suite