Victoire écrasante pour les séparatistes, des résultats non-reconnus par les puissances étrangères, à l'exception de la Russie bien évidemment

Moscou respecte l'issue du référendum dans l'Est ukrainien

La présidence russe a déclaré lundi qu'elle respectait la volonté du peuple exprimée lors des référendums d'autodétermination organisés la veille dans les régions de Donetsk et Louhansk, dans l'est de l'Ukraine, et espéré que leur résultat serait mis en oeuvre de « manière civilisée ».

La présidence russe a déclaré lundi qu'elle respectait la volonté du peuple exprimée lors des référendums d'autodétermination organisés la veille dans les régions de Donetsk et Louhansk, dans l'est de l'Ukraine, et espéré que leur résultat serait mis en oeuvre de « manière civilisée ».

« A Moscou, nous respectons la volonté du peuple des régions de Donetsk et Louhansk et comptons sur une mise en oeuvre pratique de l'issue de ce référendum d'une manière civilisée, sans répétition de violences et par le dialogue », indique le Kremlin dans un communiqué.

La présidence ajoute qu'elle condamne l'usage de la force contre des civils, « y compris à l'arme lourde », qui, dit-elle, visait à empêcher ces consultations.

Sans surprise, le référendum organisé dimanche dans les régions de Donetsk et Louhansk a consacré les velléités séparatistes du Donbass.

bvoltaire.fr
Lire la suite

Référendum en Ukraine : les séparatistes revendiquent un "oui" massif

Les séparatistes pro-russes du bassin du Donbass, à l'est de l'Ukraine, ont revendiqué dimanche soir un "oui" massif à l'indépendance, sans attendre les résultats complets attendus lundi à cette consultation qualifiée de "farce" par Kiev et l'Occident.

Lire la vidéoLes insurgés armés pro-russes ont convoqué dimanche la population du bassin du Donbass (7,3 millions de personnes), dont ils contrôlent les principales villes, pour valider leur projet d'"indépendance" des "républiques populaires" autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Les premiers résultats du scrutin sont tombés dès dimanche soir. Ils n'ont concerné que la région de Donetsk, l'une des deux (avec celle de Lougansk) ciblées par le vote de dimanche. Les résultats de Lougansk ne sont pas attendus avant lundi en fin de matinée.

lci.tf1.fr
Lire la suite

Référendum en Ukraine: 89% de "oui" à l'indépendance dans la région de Donetsk

Les insurgés pro-russes ont revendiqué dimanche un soutien à près de 90% à l'indépendance de la région ukrainienne de Donetsk (est) à l'issue d'un référendum séparatiste dénoncé comme illégal par Kiev et l'Occident. "89,07% ont voté pour et 10,19% contre. Cela peut être considéré comme le résultat définitif", a déclaré Roman Liaguine, chef de la commission électorale mise en place par les rebelles. Le taux de participation a atteint 74,87%, selon la même source.

Référendum en Ukraine: 89% de "oui" à l'indépendance dans la région de DonetskL'Union européenne refuse de reconnaître les "référendums"

Les "prétendus référendums étaient illégaux et nous ne reconnaissons pas leurs résultats", a indiqué Maja Kocijancic, porte-parole de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

lalibre.be
Lire la suite

Ukraine : le référendum va "aggraver la situation"

Sept millions d'Ukrainiens sont invités à se prononcer sur l'autodétermination de l'est du pays. Qualifé de consultation "nulle et non avenue" par François Hollande, ce référendum a déjà été entaché par des violences.

En dépit des réticences affichées par Moscou et des injonctions occidentales, le référendum d'autodétermination d'une partie de l'est de l'Ukraine a débuté, dimanche 11 mai, dans un contexte de tension croissante. Avant même que les bureaux de vote n'accueillent les premiers électeurs, séparatistes pro-russes et forces loyales au gouvernement de Kiev s'affrontaient de nouveau dans certaines villes de la région. Des heurts ont été signalés dans la nuit de samedi à dimanche autour d'un bâtiment de la télévision dans les environs de Sloviansk, bastion des insurgés pro-russes. Les affrontements ont repris dans la matinée juste avant l'arrivée des premiers électeurs, qui ont dû contourner de nombreuses barricades avant de parvenir aux bureaux de vote.

france24.com
Lire la suite

Il était une fois dans l'est !

Ukraine : Vladimir Poutine veut-il contrôler, affaiblir ou casser le pays ?

Une fois l'annexion de la Crimée accomplie, une nouvelle réalité se dessine à l'est et au sud de l'Ukraine où un mouvement séparatiste épaulé par les forces russes grignote du terrain de Donetsk (frontière ukraino-russe) à Marioupol (mer d'Azov). Alors que ces régions échappent chaque jour davantage à l'autorité de Kiev, les chancelleries occidentales se demandent ce que veut Vladimir Poutine. Cherche-t-il à contrôler, affaiblir ou casser l'Ukraine en petits morceaux ?Ukraine : Vladimir Poutine veut-il contrôler, affaiblir ou casser le pays ?Le scénario à l'oeuvre le long de la frontière russo-ukrainienne n'est pas sansrappeler la campagne de Crimée. La panoplie déployée est la même : apparition de militaires bien armés, bien équipés mais dépourvus d'insignes, proclamation de « républiques populaires », appel à des référendums en vue du rattachement à laRussie.

lemonde.fr
Lire la suite

Le scénario yougoslave plane au-dessus de l'Ukraine

Depuis la fin de la « guerre froide », tous les processus géopolitiques de l'Europe démontrent clairement que la politique de l'OTAN est orientée vers l'extension maximale de sa zone d'influence au détriment des intérêts des Etats concernés. Avec l'élargissement de l'OTAN, il devient de plus en plus évident que l'Alliance fait de son mieux pour diviser et épuiser les États qui, par leur statut même, entravent sa domination complète de s'établir en Europe de l'Est.

Selon l'écrivain serbe Slobodan Despot, « cette stratégie du chaos » a été testée par l'OTAN en Yougoslavie et est destinée, en premier lieu, à détruire un État multinational. Selon lui, c'est cette même partialité qui a incendié la Yougoslavie et l'a émiettée « en une poussière de baronnies ethno-ridicules rappelant l'Allemagne du temps des frères Grimm ». Dans une interview accordée à La Voix de la Russie l'écrivain serbe analyse la situation en Ukraine, en relevant des parallèles frappants avec les événements qui ont provoqué l'éclatement de la Yougoslavie dans les années 90, ainsi qu'avec la Révolution des bulldozersen Serbie en automne 2000, quand Slobodan Milosevic a été renversé.

french.ruvr.ru
Lire la suite

Ukraine: l'armée tire sur des protestataires à Kramatorsk

Ukraine: l'armée tire sur des protestataires à KramatorskDes militaires ukrainiens ont ouvert le feu sur des partisans de la fédéralisation du pays à Kramatorsk (est), blessant trois personnes, a fait savoir mercredi soir à RIA Novosti un témoin oculaire.

Selon l'interlocuteur de l'agence, un groupe de protestataires à bord d'une voiture ont tenté d'empêcher le passage d'un convoi de blindés en route vers l'aérodrome local contrôlé depuis mardi soir par les forces armées ukrainiennes.

Les militaires ont tiré sur les insurgés, blessant trois d'entre eux. Les blessés ont par la suite reçu les soins médicaux nécessaires.

fr.ria.ru
Lire la suite

UKRAINE. La déroute de Kiev face aux séparatistes pro-russes

Des militaires ukrainiens ont déposé leurs armes devant des groupes séparatistes pro-russes. Ces derniers ont capturés six blindés.

Insurgés pro-russes et forces armées ukrainiennes se livrent un bras de fer tendu dans l'est de l'Ukraine, à la veille des pourparlers qui s'ouvrent jeudi à Genève.

Les services spéciaux ukrainiens assurent que des agents russes opèrent dans l'Est du pays.Trois blindés légers et un camion transportant des hommes en armes sans insignes et arborant un drapeau russe circulent à Kramatorsk.

23h - Ce direct est maintenant terminé

21h30 - John Kerry à Genève pour tenter de dénouer la crise

Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé à Genève pour tenter jeudi de dénouer la crise ukrainienne avec ses homologues russe, européen et ukrainien.

Le chef de la diplomatie américaine espère aider à établir "un vrai dialogue entre la Russie et l'Ukraine", indique aux journalistes un haut responsable dans son avion.

tempsreel.nouvelobs.com
Lire la suite

Est-ce une bonne nouvelle ?

Grèce : le retour sur les marchés, une opération très politique

La Grèce revient sur les marchés avec l'émission d'obligations sur cinq ans, annoncé le gouvernement, mercredi 9 avril. Et cette perspective semble souleverl'enthousiasme des investisseurs.

« La République grecque annonce aujourd'hui avoir ordonné aux banques internationales l'émission imminente d'une obligation sur cinq ans en euros régie par le droit britannique », a indiqué un communiqué ministériel, sans préciser le montant de l'opération.

lemonde.fr
Lire la suite

Faut-il se réjouir du retour de la Grèce sur les marchés ?

« La Grèce fait un retour triomphal sur les marchés » : les Echos présentent l'emprunt souscrit par Athènes comme un « énorme succès ». Une vision superficielle et caricaturale des choses, tout juste modérée par l'infographie qui rappelle un peu l'horreur que le pays traverse depuis 4 ans.

Bien sûr, les analyses à courte vue soulignent que le pays n'avait pas pu emprunter sur les marchés depuis quatre ans et que l'offre a été sur-souscrite six fois par les marchés. La Grèce a donc réussi à emprunter 3 milliards d'euros à 4,95% à 5 ans, une forme de « retour à la normal ». Mais l'infographie du journal apporte une perspective différente : taux de chômage passé de 8 à 27%, dette publique passée de 100 à près de 180% du PIB, doublement du taux de suicide, envolée des nouveaux cas de sida... Bref, il serait bon de mettre en perspective cette information avec l'horreur que traverse le pays depuis 4 ans, qui pourrait bien demain être qualifiée de véritable crime contre l'humanité...

agoravox.fr
Lire la suite

LE LABORATOIRE GREC

Il faut faire preuve de beaucoup de naïveté pour croire que l'acharnement de la « troïka » contre la Grèce obéit uniquement à des considérations de stricte gestion des fonds européens.

LE LABORATOIRE GREC

Quand les représentants des trois institutions qui composent cet attelage – la Banque centrale européenne (BCE), la Commission européenne et le FMI – multiplient, comme cela a été le cas ces dernières semaines, les exigences préalables pour verser au gouvernement d'Athènes la tranche de prêt de 8, 5 milliards d'euros qui lui a été promise [1], ils poursuivent implacablement une expérience de laboratoire entamée il y a six ans.

blogs.mediapart.fr
Lire la suite

L'éternel débat d'interprétation est-ouest...

Vladimir Poutine met en scène son triomphe et défie l'Occident

Apparu en tsar victorieux face à des dizaines de milliers de personnes rassemblées sur la place Rouge, le président Vladimir Poutine n'a pas boudé son triomphe après l'annexion de la Crimée et du port de Sébastopol, devenus respectivement les 84e et 85e « sujets » (régions) de la Fédération russe lors d'une signature solennelle organisée dans la salle Saint-Georges du Kremlin, mardi 18 mars. « Nous sommes ensemble ! Gloire à la Russie ! », a-t-il lancé le soir venu à l'adresse de la foule en liesse sur l'esplanade.

Vladimir Poutine met en scène son triomphe et défie l’OccidentParmi les différents drapeaux brandis par le public (tricolore, tsariste, soviétique), un nouvel étendard attirait l'attention. Il s'agit d'un drapeau blanc orné d'un portrait de Poutine à droite, un poing serré écrasant un serpent à gauche, le tout couronné du slogan « Nous sommes ensemble », inspiré d'une chanson culte du groupe de rock russe Alissa, en 1985.

lemonde.fr
Lire la suite

Allocution du Président Vladimir Poutine sur l'intégration de la Crimée à la Russie (Texte intégral+vidéo)

Lire la vidéoVladimir Poutine s'est adressé aux députés de la Douma, aux membres du Conseil de la Fédération, aux délégués des régions russes et aux représentants de la société civile au Kremlin.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_03_24/Allocution-du-President-Vladimir-Poutine-sur-l-integration-de-la-Crimee-a-la-Russie-Texte-integral-video-8146/

french.ruvr.ru
Lire la suite

Les medias censurent Poutine. La trouille ?

iTélé, BFM TV ou France 24 étaient bien préparés avec chacun un traducteur « live » du discours...

Ce sont des tweets commentant le discours de Vladimir Poutine en direct qui me donnèrent envie de le regarder, certes un peu sur le tard. J'allume la télévision en pensant qu'il allait falloir faire du zapping afin de trouver la retransmission en direct. A vrai dire, je n'ai pas eu à chercher très loin : iTélé, BFM TV ou France 24 étaient bien préparés avec chacun un traducteur live du discours. Je n'ai pu assister qu'au dernier ¼ d'heure du discours qui me fit hérisser les poils tant son contenu était anti-occidental tout en étant empreint de non-violence. Les spectateurs, représentants du milieu politique (la douma + représentants des provinces Russes) et religieux (Orthodoxes, Juifs, Musulmans) ont tous fait une standing ovation à la fin du discours.

michelcollon.info
Lire la suite

Rattachement de la Crimée à la Russie : Obama et Merkel parlent de «violation inacceptable»

RÉACTIONS - Parmi les nombreuses réactions des pays occidentaux, François Hollande a aussi condamné ce mardi le rattachement de la Crimée à la Russie annoncé par le président Poutine. L'Ukraine dénonce une annexion.

Rattachement de la Crimée à la Russie : Obama et Merkel parlent de «violation inacceptable»Délivrant un discours nationaliste, le président russe,Vladimir Poutine, a annoncé mardi avoir signé un traité «historique» rattachant la Crimée à la Russie, avec effet immédiat, faisant fi des sanctions décrétées la veille contre Moscou. Un pied de nez aux puissances occidentales que ces dernières se sont empressées de dénoncer.

lefigaro.fr
Lire la suite

 

Italie : les habitants de Venise votent à 89% pour leur indépendance

Un référendum par internet, sans valeur légale, a révélé que 89% des habitants de Venise et de sa région souhaitaient l'indépendance de la Vénétie.

Italie : les habitants de Venise votent à 89% pour leur indépendance

rtl.fr
Lire la suite

Référendum sur l'indépendance de Venise

À Venise, un référendum portant sur la sécession avec l'Italie est en train de se dérouler.

egaliteetreconciliation.fr
Lire la suite

Comment la Vénétie prépare son (hypothétique) indépendance

Ce n'est pas pour demain, mais mieux vaut se préparer dès maintenant. Depuis le 16 mars et jusqu'au 21, les habitants de Venise et de sa région sont invités à répondre par Internet à la question suivante: « Voulez-vous que la Vénétie devienne une République indépendante et souveraine ? »

lemonde.fr
Lire la suite

Analyses autour des enjeux en Ukraine

L'Ukraine vue de l'intérieur

Il y encore 3 mois, personne ne connaissait l'Ukraine et personne ne s'intéressait à ce pays. Aujourd'hui le mot-clé Bandera fait fureur dans les recherches Google.

Et tout d'un coup, une révolte, une manif de naïfs qui veulent se rapprocher de l'UE pour espérer un meilleur avenir. Pfff, ridicule vous dites-vous. Peut-être.

Et puis ces manifestations débordent. Ça part en vrille. Il y a des morts, ça brule, ça pète. Il y a des snipers, il y a des cagoules, et puis ce nom, Bandera, qui revient tout le temps, on parle de démocratie et de fascisme....

Bref, 3 mois après, personne ne connait mieux l'Ukraine, mais tout le monde a un avis dessus. Et le plus souvent faux.

Avant tout je veux alerter l'ensemble d'internautes séduits par cette idée simpliste : l'OTAN a soudoyé des néo nazi du coin pour renverser le gouvernement élu démocratiquement afin de déstabiliser la Russie -dans la vraie vie, les choses sont plus complexes, la ligne délimitrice entre « gentils » et « méchants » n'est pas juste l'inverse de ce que les médias officiels proposent. Si les occidentaux ont joué un rôle dans ces évènements, ils ne sont pas les seuls. Les Russes ont des enjeux stratégiques géopolitiques eux aussi.

agoravox.fr
Lire la suite

Ukraine, les jeux sont faits, rien ne va plus

A peine, la soi-disant révolution ukrainienne est-elle terminée que déjà le voile se déchire. On feignait d'ignorer, en Occident, les nuances de cette lutte.Mais il devient difficile de nier, et les opinions européennes, manipulées par des médias dociles, doivent se rendre à l'évidence ; en désignant les gentils contestataires europhiles et les méchants loyalistes pro-russes, elles ont été bernées.

Il ne nous appartient pas de rentrer dans le détail de la composition des différents partis en présence, d'autres l'ont bien mieux fait que nous. Il ne nous appartient pas non plus de rappeler tous les enjeux stratégiques, d'autres encore l'ont fort bien fait. Mais remettons déjà les pendules à l'heure dans le domaine de l'honnêteté politique :- Les gentils contestataires mêlent libéraux europhiles et nationalistes néo-nazis. Ce cocktail peut surprendre, mais il suffit d'ouvrir un peu les yeux et de se souvenir que, durant les années 1930, victimes de la famine organisée et des purges du grand frère russe communiste, les Ukrainiens vécurent l'entrée des Allemands dans leur territoire, en 1941, comme une libération. Ils déchantèrent vite, mais de nombreux partisans furent fidèles au Reich jusqu'au bout, et tous ne furent pas, heureusement, massacrés par les Rouges.

ndf.fr
Lire la suite

Derrière la crise ukrainienne: La guerre énergétique entre Exxon/Mobil, Chevron et GazProm

La situation est suffisamment critique, bien plus que la situation syrienne, pour que nous tentions de voir au delà du rideau de fumée habituel créé devant l'évènement par la propagande étatiste de tout poil.

Derrière la crise ukrainienne: La guerre énergétique entre Exxon/Mobil, Chevron et GazProm

Que dit-on officiellement ?

En occident, que le brave peuple ukrainien s'est soulevé contre la décision de l'autocrate président Victor Ianoukovitch de refuser de rejoindre l'Union Européenne (UE), ce à quoi le peuple ukrainien aspirerait. Dans le reste du monde, que l'empire anglo-euro-américain a renversé un président démocratiquement élu parce qu'il refusait les diktats occidentaux et avait accepté une aide financière russe.

alterinfo.net
Lire la suite

UKRAINE. La folie européenne, caniche de Washington, la perdra durablement

L'Europe, côté occidental, n'existe plus. C'est une pâle copie du Gouvernement des Etats-Unis. Elle est perdue, n'a plus de perspective et est en crise profonde. Sur le plan institutionnel, il n'y a plus de vrais dirigeants de la trempe du général de Gaule ou de Churchill. Les gouvernants actuels ne servent que les intérêts de la finance mondiale et n'évoluer que par l'idéologie.

La crise ukrainienne est le baromètre qui permet de mettre en évidence la faiblesse de l'Europe. Elle suit tel un caniche, les salmigondis de Barack Obama, oubliant que les Etats-Unis sont très loin de la Russie et que ce n'est pas son cas. Parler de sanctions économiques parce que Washington l'a promis et dit, c'est ne pas comprendre le monde dans lequel il vit.Les rétorsions contre la Russie ont commencé. Ainsi, ce matin, la chaîne de Russia Today a été suspendue par Youtube propriété de Google. Youtube dit avoir des problèmes techniques. Il faut passer à la vitesse supérieure en empêchant les autres de s'exprimer pour faire en toute impunité sa propagande ? Si c'est comme ça qu'il faut impressionner la Russie, les Etats-Unis se trompent largement de combat, l'Europe, encore plus.

allainjules.com
Lire la suite

 

Les puissances occidentales fomentent un coup d'Etat néo-nazi en Ukraine

Ce document, élaboré par une équipe de journalistes d'enquête de l'Executive Intelligence Review (EIR), présente un certain nombre de faits troublants sur la véritable nature de l'opposition ukrainienne et ceux qui la soutiennent. A mettre entre toutes les mains.

Les puissances occidentales – l'UE et l'administration Obama en tête – promeuvent un changement de régime en Ukraine en soutenant un coup d'Etat fomenté par des néo-nazis. Si cette entreprise aboutit, les conséquences s'en feront ressentir bien au-delà des frontières de l'Ukraine et des pays limitrophes.Pour la Russie, ce coup d'Etat constituerait un véritable casus belli, dans un contexte où l'OTAN étend son bouclier antimissile en Europe centrale et adopte une doctrine de « frappe globale soudaine », en partant du principe que les Etats-Unis peuvent préempter, avec une première frappe surprise, toute riposte nucléaire de la part de la Russie et de la Chine.

blogapares.com
Lire la suite

Des organisations nazies font irruption sur la scène européenne

Savamment sous-informés par les grands médias, les Nord-Américains et les Européens ignorent la réalité du coup d'État de Kiev. S'ils ont vu sur les télévisions internationales des « [contre-]révolutionnaires » en uniformes militaires de combat, ils ignorent tout des organisations auxquels ils appartiennent et qui n'ont aucun équivalent en Europe de l'Ouest. Ils sont désormais membres du gouvernement ukrainien reconnu par les puissances de l'Otan.

Le 22 février dernier, les activistes et les nervis de l'Euromaidan sont passés à l'action : recourant à la violence armée, enfreignant toutes les dispositions constitutionnelles, bravant les lois internationales et foulant aux pieds les valeurs européennes, ils ont perpétré un coup d'état néonazi. Pour servir les intérêts géopolitiques de l'Occident, Washington et Bruxelles

voltairenet.org
Lire la suite

Oligarques et fascistes, qui dirige le gouvernement soutenu par l'UE, l'OTAN et les USA à Kiev ?

Le site Solidarité Internationale PCF s'est livré à une rapide description de ceux qui composent le gouvernement « révolutionnaire » de Kiev, issu du coup de force d'EuroMaidan avec l'aide de l'Union Européenne et des USA.Notons au passage que ce sont bel et bien ceux – Fabius, Tusk et Steinmeir chefs des diplomaties occidentales ayant ratifié un accord à Kiev le 21 février immédiatement bafoué – qui osent aujourd'hui se poser en défenseurs de la morale dans une campagne de bourrage de crane digne des pires heures de la guerre froide. Fabius, Tusk et Steinmeir qui n'auront pas pu ne pas voir les fascistoides d'Euromaidan...—qui ont claironné au monde entier qu'Euromaidan était l'expression pacifique des aspirations du peuple ukrainien— ont fomenté un coup d'État nazi, dont la réalisation a été grandement facilitée par la veulerie de Viktor Ianoukovytch et de son gouvernement.

initiative-communiste.fr
Lire la suite

Olivier Berruyer, l'Europe et les néo-nazis - 17/03/14

CHAPEAU

Lire la vidéo

TEXTE

youtube.com
Lire la suite

 

Ukraine : la Russie diabolisée

Par La Voix de la Russie | La grande masse des médias occidentaux s'accordent à dire que c'est la Russie qui provoque la guerre en Ukraine. « Les Occidentaux sont pris de court par l'agressivité du Kremlin, son mépris de la souveraineté ukrainienne », écrit Pierre Avril dans Le Figaro du 2 mars dans une habituelle tirade anti-russe bien connue à la rédaction.

http://french.ruvr.ru/
Lire la suite

L'Ukraine vue de Russie: "Propagande et théorie du complot"

Notre contributeur Clément Chenaux, un homme d'affaire basé en Ukraine, a regardé la télévision russe pendant les manifestations. Entre propagande, théorie du complot et homophobie. Il nous livre sa critique sans concession.

lexpress.fr
Lire la suite

Poutine sur le conflit Ukrainien et ingérence russe en Crimée (mars 2014)

Un morceau choisi de la conférence de presse de Vladimir Poutine diffusée par Russia Today.

Lire la vidéo

youtube.com
Lire la suite

PROPAGANDE AMERICAINE. Ukraine: "la Russie prête à attaquer l'Ukraine à l'est"

Les passements de jambes de Barack Obama ne trompent personne. Montée en boucle, la nouvelle propagande américaine, alarmante à souhait, indique que l'Ukraine affirme que les troupes russes sont prêtes à l'attaquer à tout moment et que le risque de guerre entre les deux pays s'accroît, pendant que l'armée russe renforce son emprise sur la Crimée. Une falsification alors que ce sont les Ukrainiens de l'est qui montrent leur volonté à rejoindre la Russie. La vraie question est de savoir à qui la faute ?

allainjules.com
Lire la suite

Le rôle des Etats-Unis dans tout ça ?

Le « bouclier » de la nouvelle Guerre froide

Washington utilise à son profit sa défaite ukrainienne : il tente de pousser les Européens à se couper économiquement de la Russie et, d'ores et déjà, il leur impose un développement de sa couverture missilistique. Pendant que les médias occidentaux se cristallisent sur la narration des événements par l'Otan (la prétendue « annexion militaire » de la Crimée), l'Alliance déploie discrètement son dispositif impérial.

voltairenet.org
Lire la suite

Ukraine : L'américain ExxonMobil exploitera les hydrocarbures de la Mer Noire

L'Ukraine va signer un contrat avec un consortium dirigé par l'américain ExxonMobil pour l'exploitation du champ pétrolier et gazier de Skifska, en mer Noire.

Ukraine : L'américain ExxonMobil exploitera les hydrocarbures de la Mer Noire

lejournaldusiecle.com
Lire la suite

La confrontation mondiale après la Syrie et l'Ukraine

Ce qui s'est passé en Ukraine est un coup d'État préparé par les services de renseignement occidentaux dans le but de modifier les nouveaux équilibres mondiaux, qui menacent l'hégémonie unilatérale états-unienne. L'objectif est de tester les possibilités de juguler la montée de la Russie en tant que force concurrente des États-Unis, dirigeant une alliance internationale en plein développement économique, défendant le projet d'instauration de nouvelles règles de jeu sur la scène mondiale.

voltairenet.org

Lire la suite

Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois ?

La puissance d'un État se mesure à sa capacité à se défendre et à celle d'attaquer sur un ou plusieurs fronts. Dans cette optique, Washington tente pour la première fois de montrer qu'il peut renverser trois gouvernements simultanément, en Syrie, en Ukraine et au Venezuela. S'il y parvenait personne ne serait plus en mesure de lui résister.

alterinfo.net/
Lire la suite

Controverse autour de la dame aux tresses

Ioulia Timochenko – le retour

Quasi sainte et martyre pour ses partisans, qui depuis deux ans et demi, manifestent sur l'avenue Khreschtchatik, à deux pas de Maidan, pour sa libération, ex-oligarque corrompue pour ses détracteurs, Ioulia Timochenko ne laisse personne indifférent.

« Mes enfants ! », « Les héros ne meurent jamais !», « Vive l'Ukraine !». Sa natte blonde emblématique soigneusement coiffée, tout juste libérée de l'hôpital de la prison de Kharkov où elle était retenue, l'article ayant permis sa condamnation ayant été annulé par le Parlement, l'ex-première ministre Ioulia Timochenko est arrivée à Kiev samedi 22 février dans la soirée, bien décidée à revenir en politique après deux ans et demi de détention.

marianne.net
Lire la suite

Ukraine: Qui est Ioulia Timochenko?

Retour sur le parcours et les zones d'ombre de l'opposante ukrainienne, libérée samedi après plus de deux ans d'incarcération

Ukraine: Qui est Ioulia Timochenko?

On la reconnait dans le monde entier à sa longue tresse blonde traditionnelle et à son visage angélique. Mais Ioulia Timochenko est avant tout une «dame de fer» d'une combativité impressionnante et un personnage politique controversé.

Une égérie championne de la com'

 

20minutes.fr
Lire la suite

Ioulia Timochenko, la dame pas toujours de fer est de retour

De la femme d'affaires à l'égérie de la Révolution orange en passant par la Dame de fer charismatique, retour sur le parcours tortueux de celle qui sera candidate à la présidentielle de mai.

Avec ses tresses blondes traditionnelles, son visage d'ange, son sourire charmeur, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Mais, même affaiblie, malade, les traits tirés à sa sortie de prison, Ioulia Timochenko a gardé toute sa hargne, sa froide détermination qui fait dire d'elle que l'ange est en fait un "Machiavel en jupon".

tempsreel.nouvelobs.com
Lire la suite

Ukraine: le nouveau triomphe de Ioulia Timochenko

Ce samedi 22 février a été une journée charnière à Kiev, en Ukraine. En quelques heures, c'est une cascade d'événements : un président qui quitte la capitale, sa destitution par les députés, sa tentative de fuite vers la Russie (selon le président du Parlement), la fixation d'une élection présidentielle anticipée le 25 mai. Et puis en fin d'après-midi, l'annonce de la libération de l'opposante historique Ioulia Timochenko, emprisonnée depuis deux ans pour des motifs politiques. Elle s'est rendue en début de soirée sur la place centrale de Kiev, le Maïdan, où elle a reçu un accueil triomphal, fendant sous les acclamations la foule de dizaines de milliers de personnes.

rfi.fr
Lire la suite

Le député belge qui brise le tabou suprême, un fou ?

Laurent LOUIS: Les réseaux pédophiles belges protégés par des Socialistes et des Francs-Maçons ?

Lire la vidéoDevant le Parlement belge, le député Laurent LOUIS lève un peu le voile sur le courrier que Marc Dutroux lui a envoyé du fond de sa cellule. Les accusations de Dutroux sont graves ! Il cite des magistrats, des avocats et des politiciens, tous socialistes et francs-maçons, comme les protecteurs des réseaux pédo-criminels en Belgique. Le silence complice du Parlement lors de la révélation de ces accusations fait froid dans le dos...

Face à l'omerta de la presse, de la Justice et du politique, Laurent LOUIS réfléchit à la manière de publier l'intégralité de la lettre de Dutroux (120 pages manuscrites) afin que les citoyens puissent juger...

tagtele.com
Lire la suite

Laurent Louis, sponsor du bourreau de Julie et Mélissa : il est le destinataire du courrier de Marc Dutroux

Le député Laurent Louis, le trublion du parlement, nous l'a confirmé hier : c'était bien lui le destinataire du courrier de Marc Dutroux. Et non pas 44 pages, nous a-t-il affirmé, mais 80.

Laurent Louis, sponsor du bourreau de Julie et Mélissa : il est le destinataire du courrier de Marc Dutroux« Je l'ai reçu, ce courrier, mais ce n'est pas moi qui l'ai envoyé à Jean-Denis Lejeune. En réalité, Dutroux, dont je ne suis pas le porte-voix, je tiens à le préciser, parvient à envoyer des courriers, y compris des recommandés, depuis la prison. Il a envoyé ce courrier à M. Lejeune en mon nom, avec accusé de réception à mon nom. J'ai la preuve de ça. De même, il est parvenu à me téléphoner plusieurs fois depuis la prison, non pas avec le téléphone de la prison, mais avec un numéro masqué. Ça montre bien les errements de la justice, ça montre que ce personnage, qui est monstrueux, fait ce qu'il veut en prison. »

lameuse.be
Lire la suite

Marc Dutroux contacte Laurent Louis

La DH (Ndlr : La Dernière Heure, quotidien belge) a sorti, ce mardi 21 janvier 2014, une édition spéciale de son journal publiant des extraits d'une longue lettre que Marc Dutroux a écrit à Jean-Denis Lejeune.

La lettre est datée du 28 août 2012. Jean-Denis Lejeune l'a reçue le 12 décembre 2013. Il n'a pas réagi suite à la lecture de cette lettre. La personne qui a communiqué cette lettre à la presse, c'est le Président de Debout Les Belges, le député Laurent Louis !

Voici le message que Laurent Louis souhaite adresser aux journalistes, aux citoyens belges et aux parents des victimes de Marc Dutroux :

« Afin de rechercher une fois de plus la vérité dans ce dossier, j'ai décidé de transmettre cette lettre à un journaliste de la DH. Mais comment me direz-vous ai-je pu entrer en possession de ce document ? Rien de plus simple : c'est Dutroux lui-même qui me l'a envoyé !

Depuis près d'un an, Marc Dutroux parvient à me contacter depuis sa cellule de la prison de Nivelles. Pour ce faire, il n'utilise pas le téléphone de la prison mais un appareil mis à sa disposition par « des amis ». Au départ, il ne s'est pas présenté comme étant Marc Dutroux, l'homme que j'avais au bout du fil se faisait appeler « Monsieur Némo ». Il disait me téléphoner au nom et pour le compte de Marc Dutroux.

egaliteetreconciliation.fr
Lire la suite

«Laurent Louis devrait être interné»

La partie civile, le journaliste du Soir Marc Metdepenningen, a plaidé l'internement du député fédéral ce mardi devant la chambre du conseil de Bruxelles.

n décembre dernier, sur demande du parquet général, la Chambre des représentants décidait de lever l'immunité parlementaire du député et président fondateur du mouvement populiste « Debout les Belges ». Ce matin, devant la chambre du conseil, il devait répondre d'outrage à l'encontre du Premier ministre – il l'avait traité, hors enceinte parlementaire, et à plusieurs reprises de « pédophiles » –, de calomnie à l'encontre d'un journaliste du Soir et enfin de recels de pièces dans le dossier Dutroux. En effet, lors d'une conférence de presse en mars 2012, il avait dénoncé l'existence de réseaux pédophiles et montré deux photos provenant du rapport d'autopsie de Julie et Mélissa.

lesoir.be
Lire la suite

L'Ukraine est-elle en état de guerre civile ? 

Vingt-cinq morts dans les violences en Ukraine

Le pays s'enfonce dans la violence. Le président ukrainien Ianoukovitch a accusé mercredi 19 février l'opposition d'avoir lancé une insurrection alors que les affrontements et un assaut des forces spéciales ont fait au moins 25 morts dans le centre de Kiev occupé par l'opposition.

Vingt-cinq morts dans les violences en Ukraine

Selon le ministère de la Santé, le bilan, mercredi matin 19 février serait de 25 morts depuis le regain de violences à Kiev mardi, et de 241 blessés hospitalisés dont 79 policiers et cinq journalistes.

Par ailleurs un journaliste du quotidien ukrainien Vesti a été tué par balles par des inconnus non loin du lieu des affrontements, a indiqué son journal.

Le pays semble s'enfoncer dans la violence alors que des manifestants se sont emparés de bâtiments publics et de dépôts d'armes à Lviv (ouest).

la-croix.comLire la suite

La révolution qui dérange

La révolution ukrainienne dérange. Elle dérange d'abord ceux qui pensaient que les anciennes républiques soviétiques sont aujourd'hui des démocraties comme les autres et que leurs liens étroits avec la Russie sont la conséquence naturelle, et positive, d'affinités culturelles, historiques et idéologiques face à un Occident décadent où certaines tendances totalitaires inquiétantes se développent aujourd'hui. Elle dérange aussi pour des raisons légitimes car par rapport aux premières semaines de protestations place de l'Indépendance à Kiev et par rapport à la Révolution Orange de 2004-2005, elle semble avoir viré à l'extrême-droite. Je parle ici de la vraie extrême-droite, l'extrême-droite ultra-nationaliste, raciste, parfois néo-nazie (quoique le nazisme soit autant de gauche que de droite, mais cela, c'est une autre discussion), pas de l'extrême-droite telle que la définit l'extrême-gauche qui gouverne la France aujourd'hui (c'est-à-dire la vraie extrême-droite auxquels viennent s'ajouter dans l'esprit de la gauche intolérante les catholiques, les patriotes, les conservateurs, bref tous ceux qu'on appelle en novlangue socialo-LGBT les réactionnaires hétéronormés).

ndf.fr
Lire la suite

Ukraine : Comment l'Occident influence notre opinion

Le soulèvement en Ukraine représente une lutte entre l'Occident et la Russie pour intégrer économiquement et militairement l'Ukraine dans leurs orbites respectifs. Je ne prends aucune position dans cette lutte, mais chaque clan veut que je prenne part tout aussi bien que vous. Comme je vis en Occident et que j'ai une meilleure exposition aux déclarations de ses hommes d'Etat ainsi qu'auprès de ses medias de masse que je n'en ai de leurs contreparties russes, je me concentrerai ici sur l'analyse des tentatives occidentales pour influencer l'opinion publique à supporter le camp ouest du conflit.

D'abord, quelques points sur le contexte :

L'Ukraine est divisée nationalement entre les Ukrainiens ethniques (les indigènes), concentrés dans l'ouest, et les Russes, concentrés à l'est, principalement en Crimée. Les Russes de Crimée et de l'est penchent pour l'intégration avec la Russie tandis que les Ukrainiens de l'ouest tendent à éprouver une certaine appréhension vis-à-vis de la domination historique de l'Ukraine par la Russie ;

La Crimée, une péninsule proéminente sur la mer Noire, est le siège de la flotte russe de la région. Le président actuel,Viktor Ianoukovytch, a prolongé le bail russe portant sur la base navale ;

Le gaz russe pour l'Europe transite par l'Ukraine ;

michelcollon.info
Lire la suite

Ianoukovitch annonce avoir conclu une "trêve" avec l'opposition

Les chefs de la diplomatie française, allemande et polonaise seront à Kiev jeudi matin, alors que l'UE envisage des sanctions.

Ianoukovitch annonce avoir conclu une "trêve" avec l'oppositionDepuis mardi, et après une nuit de heurts place Maïdan à Kiev, au moins 26 personnes sont mortes lors de violents affrontements entre manifestants et forces spéciales, selon un dernier bilan du ministère de la Santé. Par ailleurs, 241 blessés ont été hospitalisés, dont 79 policiers et cinq journalistes.Le président Ianoukovitch accuse l'opposition d'avoir "franchi les limites" en appelant selon lui à une "lutte armée" pour prendre le pouvoir.Américains et Européens ont sommé le président Viktor Ianoukovitch de reprendre le dialogue avec l'opposition. Les ministres des Affaires étrangères de l'UE doivent se réunir en urgence ce jeudi à Bruxelles pour discuter de sanctions contre le régime

tempsreel.nouvelobs.com
Lire la suite

Un ministre pas ordinaire...

Di Rupo a songé au suicide après l'affaire de pédophilie

Elio Di Rupo est revenu sur les soupçons de pédophilie qui avaient pesé sur lui en 1996 avant d'être totalement blanchi. Dans un entretien au magazine Humo, le Premier ministre belge reconnaît avoir eu beaucoup de peine à surmonter cela.

Di Rupo a songé au suicide après l'affaire de pédophilieAlors que sa photo dos nu fait couler beaucoup d'encre depuis quelques jours, c'est sur une affaire beaucoup plus sombre que notre Premier ministre a évoqué dans le cadre du programme télévisé "Kroost", qui a suivi pendant un an la vie du premier ministre et dont le magazine Humo vient de révéler certains passages. Celle au cours de laquelle il a été soupçonné de pédophilie et qui lui a laissé, selon ses propres dires, des blessures profondes.

Accusations mesongères

7sur7.be
Lire la suite

Pédophilie en Belgique – Di Rupo, des politiques et la famille royale impliqués

Di Rupo Elio, ministre de l'Éducation nationale sous Guy Spitaels en 1992, actuellement Premier ministre, amateur de petits garçons, pris en flagrant délit avec de jeunes garçons dans sa voiture en août 1989.

Cité en 1996, dénoncé comme présumé agresseur d'enfants, dossier classé « secret ». En fait affaire montée par Marneffe pour déstabiliser le dossier Dutroux et ses enquêteurs. Plusieurs lieux fréquentés par Di Rupo avec des gamins, dont à Liège avec Grafé. Plainte déposée à la Cour de cassation, le conseiller Fischer déclare qu'il ne sera pas donné suite au dossier...

Dénoncé aussi par Rulens Jean-Michel. Payait entre 3 et 5 000 Francs belges pour fellations. A abusé de Rulens, Serge Pasquet, David Maugnée, Didier Geuens dcd, Michael Vaillant et d'autres mineurs. Il allait chez Ekers Roger (pédophile notoire et trafic) accompagné d'un jeune. Ou des jeunes repartaient avec Di Rupo. Dénoncé par Dehogne. Un moment, il avait comme amant Rubens Nicolas de Limelette. Protège Guy Focant, pédophile notoire. Lequel l'avait dénoncé un bon mois avant que Marnette le mette en cause publiquement. En 1992, client régulier des soirées homosexuelles, au Vaudeville le dimanche soir, accompagné de jeunes de 16 à 18 ans.

croah.fr
Lire la suite

Levée d'immunité: Laurent LOUIS fait un festival de révélations au parlement

Lors de la procédure de levée de son immunité parlementaire, Laurent LOUIS prend la parole pour expliquer les raisons qui l'ont poussé à tenter de réouvrir le dossier Dutroux et à traiter le Premier Ministre Di Rupo de pédophile.

Lire la vidéoLe député révèle avoir été soutenu dans sa démarche par la grand-mère de Julie Lejeune, une des petites victimes de Dutroux. Il révèle aussi avoir rencontré un jeune homme qui a été violé à 14 ans par Di Rupo.

youtube.com
Lire la suite