Washington isolé sur la question vénézuélienne

La révolte anti-bolivarienne s'essouffle. Faute d'arriver à mobiliser les Vénézuéliens, les « insurgés » des beaux quartiers et leurs sponsors états-uniens tentent de mobiliser les diplomates au siège washingtonien de l'OEA (l'Organisation des Etats américains). Le chercheur français Salim Lamrani, décortique ce nouvel échec du Département d'Etat.

Washington isolé sur la question vénézuélienne

voltairenet.org
Lire la suite

Venezuela : tentative de coup d'état en direct et sur place

Face aux évènements qui secouent notre planète, quand il s´agit de l´expression des peuples, il est devenu essentiel de vivre ces événements en direct et sur place (pas dans un grand hôtel mais dans la rue), les grands médias ayant abandonné depuis longtemps leur rôle d´information pour se dédier à d´autres missions sur commande pour servir les intérêts qu´ils représentent.

Venezuela : tentative de coup d'état en direct et sur place

michelcollon.info
Lire la suite

Vénézuela : Une très mauvaise impression de déjà vu. Un snipper fait 2 morts à Caracas

Chavez est mort, il faut dégommer Maduro et récupérer les concessions pétrolières confisquées par l'état pour les rendre au privé. C'est un résumé simpliste, mais qui me semble assez exact. D'autre part, n'oublions pas la haine viscérale des US pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à un régime socialiste. (Pas pseudo socialiste comme chez nous, un vrai). Comme par « hasard » on retrouve des snippers pour tirer sur la foule.. Manque d'imagination des fouteurs de chaos télécommandés, imitation de tireurs fous isolés ? Difficile à affirmer. En tout cas, quelqu'un veut la peau de Maduro et comme par hasard c'est un « ami » des américains....

lesbrindherbes.org
Lire la suite

Comment la plupart des journalistes occidentaux ont cessé d'appuyer la démocratie en Amérique latine

Le 7 mars 2014, la nouvelle présidente du Chili Michelle Bachelet a été on ne peut plus claire : "nous n'appuierons jamais un mouvement qui refuse le résultat des élections et cherche à renverser par la violence un gouvernement élu librement et démocratiquement". La présidente argentine Cristina Fernandez rappelait le 1er mars qu'"indépendamment des idées, nous devons défendre la démocratie et condamner la tentative de coup d'État contre la République Bolivarienne". C'est un fait : alors que la plupart des présidents et des mouvements sociaux d'Amérique Latine rejettent l'insurrection de l'extrême droite au Venezuela, les journalistes occidentaux sont passés en quarante ans de la dénonciation du coup d'État contre Salvador Allende à la justification – active ou conformiste – du plan qui visait à renverser un gouvernement qui a "organisé 19 scrutins en 14 ans"

michelcollon.info
Lire la suite