Colombie : le président Santos conserve une majorité relative au Parlement

Le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, artisan du processus de paix avec la guérilla des FARC, a conservé une majorité parlementaire relative à l'issue des élections législatives, selon un décompte partiel diffusé dimanche 9 mars par l'autorité électorale. La coalition gouvernementale de centre droit obtient 45 sièges sur 102 au Sénat, selon ce décompte diffusé après le dépouillement de 77 % des bulletins.

 

lemonde.fr
Lire la suite

En Colombie, « les élections les plus sûres et les plus tranquilles » de l'histoire du pays

Les Colombiens votaient hier aux élections législatives, un scrutin crucial pour le processus de paix ouvert entre le gouvernement et la guérilla marxiste des FARC dans l'espoir de mettre fin au plus vieux conflit d'Amérique latine

Plus de 32 millions d'électeurs doivent décider s'ils reconduisent la majorité de centre droit du président Juan Manuel Santos pour continuer les négociations avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), qui se déroulent depuis 16 mois à Cuba sans cessez-le-feu.

lorientlejour.com
Lire la suite

Un Congrès très à droite

Les Colombiens ont élu leurs représentants au Congrès dans un calme remarqué. Le président Juan Manuel Santos garde la main, mais il devra compter sur l'opposition de l'ancien président Alvaro Uribe élu... sénateur.

Alvaro Uribe, l'ancien président colombien (2002-2010) à la main de fer et aux multiples casseroles est élu... sénateur. Son élection au Sénat était annoncée, et son parti, le Centre démocratique (droite), créé pour l'occasion, compte désormais 19 sénateurs et devient "la première force de l'opposition", souligne l'ensemble de la presse colombienne.

courrierinternational.com
Lire la suite

Les négociations de paix n'ont pas mis fin aux violations des droits humains

Le gouvernement colombien n'a toujours pas agi face à la situation critique des droits humains en Colombie, a déclaré Amnesty International mardi 25 mars, avant l'évaluation annuelle de ce pays par la haut-commissaire aux droits de l'homme des Nations unies.

Le gouvernement colombien n'a toujours pas agi face à la situation critique des droits humains en Colombie, a déclaré Amnesty International mardi 25 mars, avant l'évaluation annuelle de ce pays par la haut-commissaire aux droits de l'homme des Nations unies

amnesty.fr
Lire la suite