Centrafrique : le Parlement français vote la prolongation de Sangaris

Le Sénat et l'Assemblée nationale ont voté, mardi, la prolongation de la mission française en Centrafrique. Un aval attendu en dépit des nombreuses difficultés rencontrées sur le terrain par les troupes françaises.

Mardi, les parlementaires français ont donné leur aval à la prolongation de la mission Sangaris enCentrafrique, comme le prévoit la Constitution pour les opérations militaires extérieures dont la durée excède quatre mois. Les députés se sont prononcés par 428 voix pour, 14 contre et 21 abstentions. Au Sénat, le vote a été acquis par 327 voix pour, seuls trois sénateurs se sont prononcés contre.

france24.com
Lire la suite

Centrafrique – Le leader de la communauté musulmane accuse la France du génocide

L'émission "Sans frontière" d'Al Jazeera a accueilli récemment le témoignage de Mohamad Said Ismail, ancien conseiller de l'ex-président Michel Djotodia et un des leaders de la communauté musulmane en Centrafrique.

Mohamad Said Ismail revient sur la situation catastrophique dans son pays et accuse directement la France d'être impliquée dans le génocide actuel. Un entretien inédit qui apporte des réponses sur l'histoire du pays, des milices et sur les visées occidentales.

Lire la vidéo

alterinfo.net
 

Plongée dans le chaos de la Centrafrique

Bangui, Mbaiki, ?Mbata (République centrafricaine), envoyé spécial. Trois mois après l'envoi de troupes françaises et le déploiement de forces africaines, la situation sécuritaire ne cesse de s'aggraver dans l'ex-colonie française. À Bangui, notre reporter a échappé de peu à une foule d'anti-balakas en furie.

Plongée dans le chaos de la CentrafriqueLa situation s'est tendue, à Bangui comme dans le reste du pays. Rien que de très prévisible quand on sillonne les quartiers de la capitale centrafricaine ou les routes menant dans les différentes provinces. Mardi soir, déjà, un accrochage entre les forces africaines de la Misca et des groupes armés se réclamant des anti-balakas (milices chrétiennes) a fait au moins un mort dans le secteur de l'aéroport. Le même jour, c'est à la frontière avec le Cameroun que les affrontements ont dégénéré. On a relevé dix-huit cadavres. Une explosion qui s'est poursuivie à Bangui, hier matin.

humanite.fr
Lire la suite