La France complice ?

Le président rwandais accuse la France à la veille des commémorations du génocide

Les déclarations du président rwandais Paul Kagame accusant la France de « participation » au génocide rwandais « ne vont pas dans le sens de l'apaisement », a déclaré l'Elysée, samedi 5 avril.

Le président rwandais accuse la France à la veille des commémorations du génocide« Le ministère des affaires étrangères examine les conséquences de ces propos », a-t-on ajouté, alors que la France doit être représentée lundi à Kigali aux cérémonies marquant le 20ème anniversaire des massacres par la ministre de la justice Christiane Taubira.

Le président rwandais Paul Kagame accuse une nouvelle fois la France de « participation » à l'« exécution » du génocide de 1994, dans une interview à paraître dimanche dans l'hebdomadaire Jeune Afrique, à la veille de ces cérémonies.

alterinfo.net
Lire la suite

Hollande esquive la commémoration du génocide : une faute politique et historique majeure

En évitant toute participation au débat public lors des commémorations en France et au Rwanda du génocide Tutsi quand les questions sur le rôle de la France étaient sur toutes les lèvres hier, François Hollande a clairement fait une faute politique et historique majeure en laissant les acteurs politiques et militaires de l'époque monopoliser le champ médiatique

vril, journée internationale de commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, Survie et les associations mobilisées dans la lutte pour la vérité et la justice autour de ce crime espéraient une prise de parole des autorités françaises pour reconnaître enfin le rôle qu'elles ont joué durant le génocide, et que de nouveaux témoignages sont venus illustrer le matin même [1].

alterinfo.net
Lire la suite

Bernard Lugan à propos du génocide au Rwanda

 

Lire la vidéo

youtube.com
 

Rwanda: l'ancien chef de la diplomatie française appelle Hollande à défendre l'honneur de la France

BORDEAUX - Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères à l'époque du génocide au Rwanda en 1994, a appelé samedi François Hollande à défendre l'honneur de la France face à l'inacceptable mise en cause de Paris par le président rwandais Paul Kagame dans un article à paraître dans l'hebdomadaire Jeune Afrique.

Il serait aujourd'hui intolérable que nous soyons désignés comme les principaux coupables. J'appelle le Président de la République et le gouvernement français à défendre sans ambiguïté l'honneur de la France, l'honneur de son Armée, l'honneur de ses diplomates, écrit Alain Juppé dans un article virulent publié samedi soir sur son blog.

L'ex-chef de la diplomatie dit comprendre la realpolitik, et la prudence de ligne diplomatique que suit la France avec le Rwanda. Mais cela ne doit pas se faire, estime-t-il, au prix de la falsification de l'histoire qui ne cesse de se propager à l'encontre de la France, de ses dirigeants politiques, de ses diplomates et de son Armée.

romandie.com
Lire la suite