Douteux...

LES NATIONS UNIES RIDICULISENT LES DROITS DE L'HOMME

En élisant l'IRI – Régime Islamique Iranien - aux cinq sous-commissions du Conseil Social et Économique, dont une à la commission du statut de la femme, en avril, 2014, les Nations Unies ont une fois de plus ridiculisé les droits de l'homme.

http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/hqdefault1.jpg

C'est de loin, une insulte cynique à toutes les femmes, particulièrement aux iraniennes. L'ONU est fameuse pour son étalage d'attitudes favorables envers les transgresseurs des droits de l'homme.

therese-zrihen-dvir.over-blog.com
Lire la suite

L'Iran ramasse les postes convoités des Droits de l'homme des Nations unies

Ont également été élus : la Russie, la Chine, l'état génocidaire du Soudan, Cuba, le Pakistan, la Turquie, et la Mauritanie esclavagiste.

Protestation des ONG : « c'est un jour noir pour les droits de l'homme »

Un Iranien est emmené à la potence dans la ville septentrionale de Nowshahr le 15 Avril 2014. Il a été épargné à la dernière minute. Mais l'année dernière, l'Iran a mis à mort au moins 369 personnes, et probablement plusieurs centaines d'autres – soit plus que n'importe quel pays dans le monde sauf la Chine. Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a récemment réprimandé le président iranien Hassan Rouhani pour ne pas avoir amélioré les droits de l'homme, y compris le niveau élevé d'exécutions.

 GENÈVE, 25 Avril – L'Organisation des Nations Unies a élu la République islamique d'Iran et plus d'une douzaine d'autres régimes répressifs aux principaux comités chargés de protéger les droits des femmes et de superviser le travail des organisations des droits de l'homme.

unwatchenfrancais.blogspot.ch
Lire la suite

L'ONU sanctionne Téhéran pour sa politique misogyne avec un siège à la Commission des femmes

Dans un rapport publié en mars 2014 par les Nations Unies sur l'Iran, le régime a été fustigé pour le traitement qu'il réserve aux femmes.

Le rapport note que « les défenseurs des droits humains et les activistes des droits des femmes continuent de faire l'objet d'arrestation et de persécution. Les femmes sont victimes de discrimination, ancrée dans la loi et dans la pratique ».

Il souligne également que toutes les femmes entrées dans la course présidentielle ont été disqualifiées et que le témoignage d'une femme vaut toujours la moitié de celui d'un homme en Iran. On est en droit de se demander à quelle sorte de sanction de l'ONU se heurte ce genre de politique. La réponse c'est qu'elle a permis l'élection de l'Iran à la commission de la Condition féminine !

La nomination de l'Iran à la commission ne signifie pas une volte-face de la politique des Nations Unies à l'égard des femmes parce que c'est une commission de 45 nations, mais son élection reste significative.

rapideinfo.net
Lire la suite

LE MONDE DOIT CESSER D'IGNORER LE BILAN DE L'IRAN CONCERNANT LES FEMMES

C'est incroyable : L'Organisation des Nations Unies a nommé l'Iran dans plusieurs de ses commissions clés qui supervisent la protection des droits des femmes et des droits humains dans le monde.

Le régime iranien, en tête des exécutions dans le monde, a récemment ordonné la pendaison d'une jeune femme de 26 ans victime d'un viol et vient juste d'attaquer la prison de femmes de Chahr-e-Rey. Et pourtant, mercredi dernier, l'ONU a jugé bon de nommer ce régime à une position clé de la commission du Conseil économique et social sur la condition de la femme (CSW), ainsi que dans quatre sous-commissions.

Le représentant des mollahs à l'ONU va maintenant siéger pour un mandat de quatre ans à la commission chargée de protéger les droits des femmes. Cela soulève la question de savoir comment ce régime voyou pourra défendre les droits des femmes, vu que non seulement il a refusé d'adhérer à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes (CEDAW ), mais qu'il va aussi à l'encontre des principes de cette convention via ses politiques et son comportement général.

iranmanif.org
Lire la suite

Aucune surprise...

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête 

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa pugnacité était intacte. On ne se refait pas...

"Sa tête fonctionne", n'a cessé de répéter son entourage durant toute la campagne. Difficile, pourtant, de ne pas évoquer les accidents de santé d'Abdelaziz Bouteflika : le premier, un ulcère hémorragique, faillit l'emporter en novembre 2005 ; le second, un AVC survenu en avril 2013, le prive depuis lors de ses capacités motrices. L'absence de tout bulletin de santé et des images d'audiences accordées par le chef de l'État à des responsables algériens ou étrangers ont mis à mal ces propos lénifiants. Le témoignage de personnalités pourtant au-dessus de tout soupçon, comme les Tunisiens Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi, l'Américain John Kerry ou l'Algérien Lakhdar Brahimi, affirmant que Bouteflika n'avait rien perdu de ses facultés mentales, n'y a rien changé, ne suscitant que scepticisme et moqueries.

jeuneafrique.com
Lire la suite

Sale temps pour Bouteflika

Eu égard au blocage institutionnel et au réveil citoyen, tout laisse présager des mois à venir particulièrement troubles et pleins de rebondissements.

La victoire "éclatante" d'Abdelaziz Bouteflika à la parodie d'élection présidentielle du 17 avril 2014, montée par le gouvernement Sellal, a vite cédé la place à une série d'événements, qui laissent présager un mandat difficile, à la fois pour Bouteflika, qui n'a pas les moyens physique et mental ni la crédibilité interne et externe nécessaires pour faire face aux défis majeurs qui attendent le pays et pour le peuple algérien, dont la conscience à été brutalement violée et l'honneur bafoué par les aventuriers du clan présidentiel qui lui ont imposé leur candidat malgré toutes ses tares.

lematindz.net
Lire la suite

Bouteflika prête serment aujourd'hui

Après cette cérémonie qui marque la fin du processus électoral, le Président est attendu sur le contenu de sa feuille de route pour les cinq ans à venir.

Bouteflika prête serment aujourd’huiL'élection présidentielle, dont le processus a été entamé le 14 janvier 2014, avec la révision exceptionnelle des listes électorales, connaîtra aujourd'hui son épilogue. Le président Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat avec 81% des suffrages exprimés, selon les chiffres du Conseil constitutionnel, va prêter serment ce matin sous les lambris du Palais des nations au Club-des-pins, lieu habituel des grandes messes du pouvoir.

liberte-algerie.com
Lire la suite

Bouteflika IV : prélude à l'ultime coup d'État

Ce lundi 28 avril, Bouteflika a « prêté serment ». Ultime étape du déroulement d'un énième coup d'État.

Pour nous limiter à son parcours propre, rappelons qu'en 1999, il est arrivé au pouvoir à la faveur du débarquement du président le mieux élu de l'histoire de l'Algérie. Le président Zeroual a dû abdiquer devant les forces occultes du système. Si, en 1994, Bouteflika a décliné l'offre de nomination à la présidence de l'État qui lui a été faite, ce n'est pas par dédain pour le poste ; mais seulement parce que son camp n'avait pas encre infléchit le rapport de force en sa faveur. Une fois cette inflexion acquise, il est parti à la conquête du pouvoir pour l'investir et ne plus le quitter.

lematindz.net
Lire la suite

 

Kerry: Israël pourrait devenir un Etat d'apartheid

Le secrétaire d'Etat américain fustige Israël; l'AP annonce la poursuite de ses demandes d'adhésion à l'ONU

Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a averti que si aucune solution à deux Etats n'était atteinte dans le conflit israélo-palestinien, Israël courait le risque de devenir "un Etat d'apartheid", a rapporté le site d'information américain Daily Beast lundi matin.

i24news.tv
Lire la suite

Kerry : Israël pourrait devenir un « Etat d'apartheid »

Le changement de direction des deux côtés pourrait s'avérer nécessaire à la paix, selon un enregistrement du Daily Beast

Kerry : Israël pourrait devenir un « Etat d’apartheid »

Si Israël ne fait pas la paix prochainement, il pourrait devenir un « Etat d'apartheid » comme l'Afrique du Sud, a confié le secrétaire d'Etat américain John Kerry lors d'une réunion à huis clos avec des dirigeants mondiaux, a-t-il été révélé lundi matin.

timesofisrael.com
Lire la suite

"Oui, il y a un Apartheid en Israël", par Shulamit Aloni

Article de Shulamit Aloni, que nous dédions à William Godnadel et Sammy Ghozlan, car c'est bien à eux que s'adresse l'ancienne ministre israélienne de l'Education, qui sait de quoi elle parle.

Peu soupçonnable de "gauchisme", Shulamit Aloni, qui a reçu le Prix Israel et le prix Emi Grunzweig des Droits de l'Homme de l'Association pour les Droits Civils en Israël, fait de temps à autre un constat salutaire. Elle avait ainsi déclaré, à propos des crimes israéliens, : "Il n'y a pas besoin de fours crématoires et de chambres à gaz pour perpétrer un génocide".

histoireetsociete.wordpress.com
Lire la suite

L'apartheid d'Israël : le gros mensonge !

Un clip hip-hop pour démolir l'infâme accusation qui pèse contre Israël.
À diffuser sans modération!

Cette vidéo est sous-titrée en français. Pour afficher les sous-titres, cliquez sur le logo CC dans la barre inférieure de la vidéo et choisissez l'option "Français" dans le menu défilant.

aish.fr
Lire la suite

Je te vois, je te vois pas !

ALGÉRIECherche président à la hauteur

Chômage, inflation, stagnation politique, corruption... Le bilan des quinze années au pouvoir d'Abdelaziz Bouteflika est désastreux.

Toutes les spéculations, à ne pas confondre avec l'information, sont possibles. On peut soutenir et écrire que le président, bien que diminué, a terrassé le DRS [Département du renseignement et de la sécurité], présenté il y a encore quelque mois comme le faiseur de rois, de fortunes, de carrières avec droit de vie et de mort sur 38 millions d'habitants.

Comme on peut affirmer, au contraire, que le DRS n'a rien perdu de sa puissance et qu'il n'a pas dit son dernier mot. A moins que tout cela soit juste un écran de fumée qui finira par se dissiper. Le suspense continue... Toutes ces spéculations médiatico-politiques ne servent en définitive qu'à semer la confusion et, plus grave encore, à tétaniser la population.

courrierinternational.com
Lire la suite

Yasmina Khadra : « L'Algérie est à la veille d'une insurrection »

L'écrivain algérien francophone Yasmina Khadra était candidat contre Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle, mais les menaces et les embûches ne lui ont pas permis de poursuivre son parcours. Début février, alors qu'il sillonnait son pays, il avait reçu « Marianne » pour raconter sa patrie et son périple. En ce jour d'élection où chacun retient son souffle, le diagnostic dressé par le romancier algérien le plus lu au monde qui est aussi l'ex-commandant de la lutte anti-terroriste dans l'Oranie, est plus que jamais d'actualité.

Marianne : Qu'est-ce qui vous pousse à briguer la présidence de l'Algérie ?
Yasmina Khadra : L'écrivain ne doit pas occulter l'être et le citoyen. D'abord, depuis très longtemps, il m'était insupportable de voir mon pays aller à la dérive.

marianne.net
Lire la suite

Les regards multiples des Algériens de France sur l'élection

Alors que l'élection présidentielle algérienne doit avoir lieu, le 17 avril, les Algériens de France ont eux aussi la possibilité de s'exprimer dans les urnes. Depuis le 12 avril, des bureaux de vote ont été ouverts dans les représentations consulaires. Ils sont 815 000 inscrits sur les listes électorales. Mais c'est en fait très peu, rapporté à la taille de la diaspora, forte d'environ 5 millions de personnes, selon l'Association internationale de la diaspora algérienne (AIDA). La preuve d'un intérêt très distancé pour la politique algérienne et d'avis très variés.

TEXTE

lemonde.fr
Lire la suite

Algérie : une élection sur mesure pour Bouteflika

EN IMAGES - Son rival à la présidentielle, Ali Benflis, craint des fraudes à l'occasion d'un scrutin boycotté par l'opposition.

Algérie : une élection sur mesure pour BouteflikaLes électeurs algériens sont appelés ce jeudi aux urnes pour le premier tour de l'élection présidentielle. Ils ont le choix entre six candidats, mais la compétition se résume à un duel entre le président sortant Abdelaziz Bouteflika et son outsider, Ali Benflis, un ex-premier ministre du chef de l'État.

lefigaro.fr
Lire la suite

La France complice ?

Le président rwandais accuse la France à la veille des commémorations du génocide

Les déclarations du président rwandais Paul Kagame accusant la France de « participation » au génocide rwandais « ne vont pas dans le sens de l'apaisement », a déclaré l'Elysée, samedi 5 avril.

Le président rwandais accuse la France à la veille des commémorations du génocide« Le ministère des affaires étrangères examine les conséquences de ces propos », a-t-on ajouté, alors que la France doit être représentée lundi à Kigali aux cérémonies marquant le 20ème anniversaire des massacres par la ministre de la justice Christiane Taubira.

Le président rwandais Paul Kagame accuse une nouvelle fois la France de « participation » à l'« exécution » du génocide de 1994, dans une interview à paraître dimanche dans l'hebdomadaire Jeune Afrique, à la veille de ces cérémonies.

alterinfo.net
Lire la suite

Hollande esquive la commémoration du génocide : une faute politique et historique majeure

En évitant toute participation au débat public lors des commémorations en France et au Rwanda du génocide Tutsi quand les questions sur le rôle de la France étaient sur toutes les lèvres hier, François Hollande a clairement fait une faute politique et historique majeure en laissant les acteurs politiques et militaires de l'époque monopoliser le champ médiatique

vril, journée internationale de commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, Survie et les associations mobilisées dans la lutte pour la vérité et la justice autour de ce crime espéraient une prise de parole des autorités françaises pour reconnaître enfin le rôle qu'elles ont joué durant le génocide, et que de nouveaux témoignages sont venus illustrer le matin même [1].

alterinfo.net
Lire la suite

Bernard Lugan à propos du génocide au Rwanda

 

Lire la vidéo

youtube.com
 

Rwanda: l'ancien chef de la diplomatie française appelle Hollande à défendre l'honneur de la France

BORDEAUX - Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères à l'époque du génocide au Rwanda en 1994, a appelé samedi François Hollande à défendre l'honneur de la France face à l'inacceptable mise en cause de Paris par le président rwandais Paul Kagame dans un article à paraître dans l'hebdomadaire Jeune Afrique.

Il serait aujourd'hui intolérable que nous soyons désignés comme les principaux coupables. J'appelle le Président de la République et le gouvernement français à défendre sans ambiguïté l'honneur de la France, l'honneur de son Armée, l'honneur de ses diplomates, écrit Alain Juppé dans un article virulent publié samedi soir sur son blog.

L'ex-chef de la diplomatie dit comprendre la realpolitik, et la prudence de ligne diplomatique que suit la France avec le Rwanda. Mais cela ne doit pas se faire, estime-t-il, au prix de la falsification de l'histoire qui ne cesse de se propager à l'encontre de la France, de ses dirigeants politiques, de ses diplomates et de son Armée.

romandie.com
Lire la suite

 

Tsahal se prépare à une guerre avec l'Iran

J'avais vu passer cet info sur La voix de la Russie. Connaissant les mauvaises relations de la Russie avec Israël, et l'objectivité « orientée » de ce blog, je n'ai pas voulu relayer. En plus, ce n'est pas le genre d'info que j'aime poster, mais c'est notre rôle aussi. Donc, en cherchant des nouvelles de la Syrie,(1) (dont plus personne ne parle), je suis tombée sur cet article sur juif.org, qu'on ne peut pas soupçonner de répandre des accusations infondées sur Israël.

lesbrindherbes.org
Lire la suite

La Chine et la Russie préviennent les Etats-Unis qu'une attaque israelienne sur l'Iran déclencherait une "guerre mondiale"

Des sources proches du Kremlin affirment aujourd'hui avec pessimisme que le Président Medvedev et son homologue Chinois, M. Hu Jintao, ont adressé un « avertissement pressant aux Etats-Unis pour dire que s´ils laissent Israël lancer une attaque nucléaire contre l´Iran « Nous réagirons par une Guerre Mondiale »

internationalnews.fr
Lire la suite

Israël et l'Otan préparent la guerre contre l'Iran

Pendant que nous regardons vers la Crimée, Israël prépare sa guerre contre l'Iran et celle-ci paraît imminente! Plusieurs informations font été d'une possible entrée en guerre contre l'ennemi juré déclenchant ainsi ce qui pourrait être la III ème guerre mondiale, la dernière guerre de l'humanité, puisqu'Israël entrainerait à son côté l'Otan et obligerait l'alliance OCS (Russie-Chine en gros) à intervenir.

Israël et l'Otan préparent la guerre contre l'Iran

lecitoyenengage.fr
Lire la suite

Netanyahu ordonne à l'armée de se préparer à une attaque contre l'Iran en 2014

En 2013, c'est en Syrie que le monde s'attendait à voir une intervention militaire, suite aux incessantes provocations des États-Unis (lorsqu'ils ont tenté de sécuriser un gazoduc du Qatar vers l'Europe), intervention désamorcée par Vladimir Poutine à la dernière minute.

En 2014, c'est au tour de l'Ukraine, après une longue campagne orchestrée par Victoria Nuland et le département d'État des États-Unis (encore) qui a débouché avec succès vers un désormais traditionnel coup d'État violent (voir l'Égypte et la Libye). Une fois encore, Poutine est sorti victorieux avec l'annexion, hier, de la très importante péninsule de Crimée, annexion obtenue sans coup férir.

chaos-controle.com
Lire la suite

 

Actuellement 4800 Palestiniens sont emprisonnés par Israël (International Middle East Media Center)

Le 4 février, Abdoul-Nasser Ferwana, responsable du Recensement au ministère palestinien des Prisonniers, a déclaré qu'Israël détenait actuellement quelque 4.800 Palestiniens dans 70 prisons, centres de détention et centres d'interrogatoire, en infraction au droit international.

Ferwana a dit qu'environ 11.034 Palestiniens, dont 2.500 enfants, ont été faits prisonniers par l'armée israélienne ces trois dernières années, au cours d'incursions et de violations militaires israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

legrandsoir.info
Lire la suite

Amnesty International participe activement au stéréotype antisémite du "Juif sioniste sanguinaire"

Dans un rapport de 87 pages, publié jeudi et intitulé "La gâchette facile: le recours disproportionné à la force par Israël en Cisjordanie", Amnesty International accuse Israël d'avoir tué des dizaines de civils palestiniens en Judée-Samarie (Cisjordanie) depuis trois ans "au mépris de la vie humaine". Un rapport partial occultant la violence et le terrorisme palestinien.

L'organisation affirme que 45 Palestiniens ont été tués et des milliers d'autres blessés depuis janvier 2011, alors qu'ils ne "semblaient pas poser de menace immédiate et directe aux soldats israéliens" stationnés en "Cisjordanie occupée".

lemondejuif.info
Lire la suite

Raconter la Palestine : "Bethléem" vs "Omar"

CINÉMA | Deux visions de la collaboration entre le services secrets israéliens et les palestiniens pendant la seconde intifada. D'un coté, "Omar", en lice pour les Oscars. De l'autre, "Bethléem", succès israélien de l'an dernier.

Raconter la Palestine : "Bethléem" vs "Omar"

L'un est en lice pour l'Oscar du meilleur film étranger, l'autre est l'un des plus gros succès israéliens de 2013. Les deux se déroulent durant la seconde Intifada (2000-2005) et abordent le même sujet : la collaboration entre un agent du Shin Bet, l'agence du contre-espionnage israélien, et un jeune informateur palestinien

telerama.fr
Lire la suite

CHAPEAU

Comment la Banque Mondiale pille l'Afrique

La Banque mondiale regroupe deux institutions internationales : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l'Association internationale de développement (AID, ou IDA), créées pour lutter contre la pauvreté en apportant des aides, des financements et des conseils aux États en difficulté.

.blogapares.com
Lire la suite

Afrique Centrale : Les ressources naturelles ou les racines de la conflictualité

L'Afrique Centrale, une des Régions méconnue de l'Afrique caractérisée par l'absence de la démocratie, du développement, d'un trou noir dans la gouvernance, et des États mal assis. Thierry Vircoulon, Central Africa Project Director au International Crisis Group, retrace très bien la problématique de gestion des ressources naturelles dans cette Région du monde caractérisée par des rivalités inter-ethniques, la monopolisation du pouvoir et où l'accès aux ressources naturelles se fait avec grandes violences.

agoravox.fr
Lire la suite

Afrique : la croissance dopée par les ressources naturelles

INFOGRAPHIE - Le continent devrait connaître une hausse du PIB de 4,8 % cette année et de 5,4 % en 2014.

Afrique : la croissance dopée par les ressources naturelles

Le continent africain confirme sa capacité à mieux résister aux chocs externes et à générer une croissance plus endogène. L'activité s'est accélérée en 2012 avec une hausse du PIB de 6,6 %, après 3,5 % en 2011, selon les nouvelles prévisions écono­miques de l'OCDE, des Nations unies et de la Banque africaine de développement. Même s'il faut minimiser ce rebond lié au rétablissement économique de la Libye, les perspec­tives restent très favorables pour l'Afrique en 2013 (+ 4,8 %) et 2014 (5,3 %), en dépit d'une conjoncture internationale morose.

lefigaro.fr
Lire la suite

« La nouvelle ruée vers l'Afrique bat son plein » - Interview de Raf Custers

Depuis l'époque coloniale, ceux qui cherchent des matières premières peuvent faire ce qu'ils veulent en Afrique, pratiquement sans entrave. Après la décolonisation, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont affaibli bon nombre d'États en leur imposant des réformes structurelles. Aujourd'hui, toutefois, certains gouvernements africains tentent de résister.

Au temps du colonialisme, l'Afrique était connue comme fournisseur de matières premières. Aujourd'hui, le continent semble surtout débordé par la misère, la guerre, des dictateurs corrompus ou des seigneurs de guerre. Pourtant, Raf Custers a estimé que c'était le moment idéal d'écrire un livre sur les grandes entreprises minières et les matières premières en Afrique.

michelcollon.info
Lire la suite

 

Centrafrique : le Parlement français vote la prolongation de Sangaris

Le Sénat et l'Assemblée nationale ont voté, mardi, la prolongation de la mission française en Centrafrique. Un aval attendu en dépit des nombreuses difficultés rencontrées sur le terrain par les troupes françaises.

Mardi, les parlementaires français ont donné leur aval à la prolongation de la mission Sangaris enCentrafrique, comme le prévoit la Constitution pour les opérations militaires extérieures dont la durée excède quatre mois. Les députés se sont prononcés par 428 voix pour, 14 contre et 21 abstentions. Au Sénat, le vote a été acquis par 327 voix pour, seuls trois sénateurs se sont prononcés contre.

france24.com
Lire la suite

Centrafrique – Le leader de la communauté musulmane accuse la France du génocide

L'émission "Sans frontière" d'Al Jazeera a accueilli récemment le témoignage de Mohamad Said Ismail, ancien conseiller de l'ex-président Michel Djotodia et un des leaders de la communauté musulmane en Centrafrique.

Mohamad Said Ismail revient sur la situation catastrophique dans son pays et accuse directement la France d'être impliquée dans le génocide actuel. Un entretien inédit qui apporte des réponses sur l'histoire du pays, des milices et sur les visées occidentales.

Lire la vidéo

alterinfo.net
 

Plongée dans le chaos de la Centrafrique

Bangui, Mbaiki, ?Mbata (République centrafricaine), envoyé spécial. Trois mois après l'envoi de troupes françaises et le déploiement de forces africaines, la situation sécuritaire ne cesse de s'aggraver dans l'ex-colonie française. À Bangui, notre reporter a échappé de peu à une foule d'anti-balakas en furie.

Plongée dans le chaos de la CentrafriqueLa situation s'est tendue, à Bangui comme dans le reste du pays. Rien que de très prévisible quand on sillonne les quartiers de la capitale centrafricaine ou les routes menant dans les différentes provinces. Mardi soir, déjà, un accrochage entre les forces africaines de la Misca et des groupes armés se réclamant des anti-balakas (milices chrétiennes) a fait au moins un mort dans le secteur de l'aéroport. Le même jour, c'est à la frontière avec le Cameroun que les affrontements ont dégénéré. On a relevé dix-huit cadavres. Une explosion qui s'est poursuivie à Bangui, hier matin.

humanite.fr
Lire la suite