Un film qui fait couler beaucoup d'encre !

Noé est un chef d'oeuvre iconoclaste et intemporel

Darren Aronofsky ne sacrifie rien au formatage du blockbuster pour livrer sa vision, sublime, de l'épisode biblique

Alors que l'humanite? est en train de de?truire la plane?te, Noe? a des visions de de?sastre imminent. Persuade? d'être inspire? par le Cre?ateur, il entreprend de construire une arche destine?e a? pre?server les espe?ces animales. Mais son projet excite la convoitise de Tubal-Cai?n qui, lui, veut privile?gier l'espe?ce humaine.

premiere.fr
Lire la suite

1 Corinthiens 10:13

Ça lui arrive, parfois, à Darren Aronofsky, de s'égarer. S'il a signé des oeuvres marquantes et uniques au fil des années, deRequiem for a Dream à Black Swan, il a aussi perdu sa voie. En 2006 notamment, avec The Fountain, qui nous emmenait dans un voyage à travers le temps et l'espace miné par de lourds symboles et une sensibilité mélodramatique navrante, pour un résultat insignifiant par surplus de signifiance; tout dire, pour ne rien dire. Noah, c'est presque la même chose : des symboles pesants, un pathos ridicule et de faux enjeux pour un résultat plus frustrant qu'insignifiant.

cinoche.com
Lire la suite

Noé, la critique de Studio Ciné Live

Un épisode biblique à hauteur d'homme pour une adaptation réussie.

Noé, la critique de Studio Ciné Live En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/cinema/noe-la-critique-de-studio-cine-live_1505832.html#ZRKj7tFvOJIYLbAy.99

Tiens, quelle est donc cette agitation soudaine ? Ce tonnerre qui gronde dans le lointain ? Inutile de vérifier la pression atmosphérique, vous n'échapperez pas au déluge façon Noé, ni d'ailleurs Darren Aronofsky aux soufflantes à venir. C'est qu'il faut qu'il soit siphonné, courageux, inconscient, ou un peu de tout ça à la fois pour s'attaquer à ce morceau de la Genèse.

lexpress.fr
Lire la suite